18 mai 2021

Ça alors

Les sportifs transgenres autorisés dans les compétitions françaises de rugby

La Fédération française de rugby (FFR) a validé hier la participation des personnes transgenres dans ses compétitions officielles à partir de la saison prochaine, devenant la première fédération sportive française à inclure les athlètes transgenres dans son règlement. Par souci d’équité et de sécurité, la FFR précise que les femmes trans (assignées hommes à la naissance) non opérées pourront y participer à condition de suivre un traitement hormonal depuis au moins un an et de ne pas dépasser un certain taux de testostérone. Aucune condition n’est requise pour les personnes trans opérées. En octobre, la fédération internationale de rugby avait recommandé de ne pas inclure les femmes trans dans les compétitions internationales, « où la taille, la force, la puissance et la vitesse sont cruciales », estimant que « la sécurité et l’équité » ne pouvaient pas être assurées pour les femmes jouant contre des femmes trans.