• MaliLe président de transition du Mali, Bah N’Daw, et le Premier ministre ont été démis de leurs fonctions, a annoncé aujourd’hui le colonel Assimi Goïta, vice-président du pays, qui les accuse de « sabotage de la transition ». Ils ont été arrêtés hier par des militaires peu après avoir annoncé un nouveau gouvernement intérimaire dont ils avaient écarté des officiers de la junte. L’armée a pris le pouvoir au Mali en août, après avoir renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta, et installé des autorités de transition pour une période de 18 mois.

    Lire notre article du mois d’août sur le coup d’État au Mali.
  • AfghanistanLe Premier ministre australien, Scott Morrison, a annoncé aujourd’hui la fermeture de l’ambassade d’Australie en Afghanistan à compter de vendredi et pour une durée indéterminée, en raison d’un « environnement de sécurité de plus en plus incertain » lié au retrait des troupes américaines dans le pays. Les États-Unis ont entamé le 1er mai la dernière phase du retrait de leurs troupes, qui doit s’achever d’ici le 11 septembre.

    Lire nos explications sur le retrait des troupes américaines d’Afghanistan.
  • HôtellerieAprès 22 mois de mobilisation, les femmes de chambre de l’hôtel Ibis Batignolles, à Paris, ont signé ce matin un accord sur leurs conditions de travail avec leur employeur, la société STN, à qui le groupe Accor sous-traite l’entretien des chambres, a rapporté le syndicat CGT-HPE. Depuis juillet 2019, elles ont fait grève pendant huit mois au total pour dénoncer leurs conditions de travail précaires. L’accord prévoit entre autres une revalorisation salariale et un allégement de leur charge de travail.

  • CookiesLa Cnil, l’autorité de contrôle en matière de protection des données personnelles, a annoncé aujourd’hui avoir mis en demeure une vingtaine d’organismes, dont « d’importantes sociétés de l’économie numérique », qui ne permettent pas aux utilisateurs de leurs sites internet de refuser les cookies (les traceurs permettant de suivre leur activité sur le site) aussi facilement que de les accepter. Ils ont un mois pour se mettre en conformité avec la nouvelle législation, qui prévoit que le bouton « Tout refuser » soit aussi visible que le bouton « Tout accepter ».

  • Covid-19L’application TousAntiCovid sera dotée au 9 juin d’un cahier de rappel numérique pour permettre aux clients des salles de sport et à ceux des bars et des restaurants en intérieur d’être alertés s’ils ont été en contact avec une personne positive au Covid-19 dans ces lieux, a annoncé aujourd’hui le secrétariat d’État chargé du Numérique au Parisien. Les clients devront scanner un QR code affiché à l’entrée de ces lieux via l’application. À défaut, un cahier de rappel papier peut être mis en place.