25 mai 2021

Tout s'explique

Sanctions européennes après le détournement d’un avion par la Biélorussie

Quelles mesures la Commission européenne a-t-elle prises contre la Biélorussie ?

Les 27 États membres de l’Union européenne ont annoncé hier la fermeture de leur espace aérien aux avions des compagnies biélorusses ainsi que de nouvelles sanctions économiques, comme le gel de 3 milliards d’euros d’aides et d’investissements à la Biélorussie. La raison de ces sanctions est le détournement dimanche vers Minsk, la capitale de la Biélorussie, d’un avion de la compagnie Ryanair qui traversait l’espace aérien biélorusse pour rejoindre Vilnius (Lituanie) depuis Athènes (Grèce). Les autorités biélorusses ont prétexté une alerte à la bombe pour faire atterrir l’avion. Parmi les passagers se trouvaient Roman Protassevitch, un militant opposé au régime du président biélorusse, et sa compagne. Tous deux ont été arrêtés durant cette escale forcée et l’avion est reparti en direction de la Lituanie dimanche en fin d’après-midi. Les États-Unis et l’Union européenne ont demandé leur libération.

Quelle est la situation politique en Biélorussie ?

Depuis la réélection d’Alexandre Loukachenko à la présidence de la République de Biélorussie le 9 août 2020, plusieurs manifestations de grande ampleur ont été organisées dans le pays. Les opposants ne reconnaissent pas la victoire, avec 80 % des suffrages, du président sortant qui est à la tête de la Biélorussie depuis 1994. Son adversaire lors de l’élection présidentielle, Svetlana Tsikhanovskaïa, aujourd’hui exilée en Lituanie, est devenue la principale figure d’opposition et revendique la victoire en dénonçant des fraudes lors du scrutin. Le gouvernement d’Alexandre Loukachenko a sévèrement réprimé les manifestations et a procédé à de nombreuses arrestations. Selon l’ONG biélorusse de défense des droits humains Viasna, 421 personnes sont actuellement incarcérées pour des raisons politiques en Biélorussie, la quasi-totalité depuis l’an dernier.

Que représente l’Union européenne pour l’économie biélorusse ?

Les 27 appliquent des sanctions économiques à la Biélorussie depuis 2004, notamment un embargo sur les armes instauré en 2011 et un gel des avoirs mis en place l’année dernière en réaction à la répression des opposants. L’Union européenne est le deuxième partenaire commercial de la Biélorussie et représentait 18 % des échanges (importations et exportations) de biens du pays en 2019, selon le site de la Commission européenne. La principale exportation de la Biélorussie est le pétrole raffiné, qui constitue plus de 16 % de ses ventes à l’étranger en 2019, selon les données de l’ONU. Le pétrole raffiné biélorusse est surtout vendu à des pays européens hors-UE – Royaume-Uni (à 40,7 %) et Ukraine (38,3 %) –, avant les Pays-Bas (8,5 %) et la Pologne (4,5 %). Cependant, le poids de la Russie dans l’économie biélorusse est largement supérieur à celui des autres États européens : elle concentre près de la moitié des échanges totaux biélorusses en 2019 (49,2 %).

POUR ALLER PLUS LOIN

Un portrait de Roman Protassevitch sur le site du média belge RTBF.