1er juin 2021

C’est leur avis

« Mein Kampf » n’est pas la bible du nazisme

La maison d’édition Fayard a prévu de publier demain une édition critique de « Mein Kampf », le pamphlet antisémite du dictateur allemand Adolf Hitler. Dans Libération, l’historien spécialiste de l’Allemagne nazie Johann Chapoutot regrette une décision qui fétichise l’ouvrage selon lui.

« Il n’y a pas besoin de s’appuyer sur une traduction de près de 1 000 pages et autant de notes critiques pour établir que ce texte n’a rien inventé et a été peu lu. Une telle entreprise vient accréditer l’idée que “Mein Kampf” est la bible du nazisme. Ce qu’il n’est pas. […]  En se focalisant sur “Mein Kampf”, on tombe doublement dans le panneau nazi, en fétichisant l’objet-livre et en accréditant la centralité supposée de Hitler, un chef qui pense et décide de tout, ce qui n’était absolument pas le cas. […] Le travail idéologique est fait par des dignitaires du IIIe Reich comme Joseph Goebbels, Heinrich Himmler et leurs subordonnés. Chez eux, les références à “Mein Kampf” sont rares et ne sont brandies que pour arbitrer un conflit ou clore un débat. » Johann Chapoutot