• ChineLes familles chinoises seront autorisées à avoir trois enfants au lieu de deux maximum, a annoncé lundi l’agence de presse officielle Chine nouvelle. Après la fin de la politique de l’enfant unique en 2016, ce nouvel assouplissement vise à « résister activement au vieillissement de la population et à maintenir l’avantage de la Chine en matière de ressources humaines », explique l’agence.

    Lire nos explications de 2015 sur la fin annoncée de la politique de l’enfant unique.
  • Nouvelle-CalédonieUn troisième référendum d’autodétermination aura lieu en Nouvelle-Calédonie le 12 décembre, a annoncé mercredi le ministre des Outre-Mer, Sébastien Lecornu. L’accord de Nouméa signé en 1998 prévoyait la possibilité d’organiser jusqu’à trois référendums tant que le non à l’indépendance l’emportait. 56,7 % des électeurs avaient voté non lors du premier référendum en novembre 2018, puis 53,3 % lors du deuxième en octobre 2020.

    Lire notre article d’octobre sur les aspirations indépendantistes de la Nouvelle-Calédonie.
  • VaccinationÀ partir du 15 juin, les 12-18 ans pourront se faire vacciner contre le Covid-19, avec l’accord de leurs parents, a annoncé Emmanuel Macron mercredi soir. Lundi, la vaccination a été ouverte à toutes les personnes majeures. Le 25 mai, l’Académie de médecine, une société savante, estimait que l’élargissement de la vaccination aux moins de 18 ans était « nécessaire pour l’acquisition d’une immunité collective ». Au 3 juin, 27 millions de personnes avaient reçu au moins une dose de vaccin en France, dont 13 millions de personnes étaient complètement vaccinées.

    Voir nos graphiques sur l’avancement de la vaccination en France.
  • IsraëlLe centriste Yaïr Lapid a annoncé mercredi soir qu’il disposait d’une coalition pour former un gouvernement en Israël. Huit partis israéliens, allant de l’extrême droite juive à une formation islamiste, se sont mis d’accord pour gouverner, réunis par leur opposition à Benjamin Netanyahou, Premier ministre depuis 2009. Avant de pouvoir gouverner, cette coalition doit obtenir un vote de confiance du Parlement israélien.

    Écouter l’interview d’une historienne spécialiste d’Israël sur RFI.
  • MaliLa France a décidé de suspendre ses « opérations militaires conjointes avec les forces maliennes » ainsi que ses missions de conseil en attendant des « garanties » sur une restitution du pouvoir aux civils, a annoncé jeudi le ministère des Armées. Le colonel malien Assimi Goïta, à l’origine d’un premier coup d’État en août 2020, a repris le pouvoir le 24 mai, après l’arrestation du président et du Premier ministre qui avaient été désignés en septembre en vue d’une transition démocratique.

    Lire notre article de lundi à propos des pressions sur la junte malienne.