15 juin 2021

C’est leur avis

La démocratie territoriale en péril

Rémi Lefebvre, professeur de science politique, déplore dans une tribune publiée par Libération plusieurs facteurs alimentant le désintérêt des électeurs [€] pour les élections régionales et départementales organisées les 20 et 27 juin.

« Atonie de la campagne, illisibilité des règles du jeu et de l’offre politiques, nationalisation des enjeux : les citoyens peinent à s’approprier ce double scrutin. La démocratie territoriale donne l’impression de tourner à vide. […] La focalisation des médias comme des partis politiques sur les élections régionales a complètement occulté le scrutin départemental. Le couplage des deux scrutins n’est pas nouveau, mais on n’a jamais si peu traité des départements qui dépensent pourtant deux fois plus que les régions chaque année. Les enjeux régionaux sont-ils pour autant vraiment discutés et mis en débat ? Que nenni. Ils sont eux-mêmes écrasés par les considérations politiques nationales qui prennent toute la lumière médiatique et politique, la proximité de l’élection présidentielle renforçant la nationalisation du scrutin. » Rémi Lefebvre