16 juin 2021

Tout s’explique

Fin du masque en extérieur demain en France

Qu’a annoncé Jean Castex à propos des mesures sanitaires contre le Covid-19 ?

Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé ce matin, à l’issue d’un Conseil de défense sanitaire, que le port du masque en extérieur ne serait plus obligatoire à partir de demain. Il restera cependant exigé « quand on se regroupe, quand on se trouve dans un lieu bondé, une file d’attente sur un marché ou encore dans les tribunes d’un stade », ainsi que dans les lieux clos, a déclaré le Premier ministre. Cette décision suit un avis du Haut Conseil de la santé publique, une instance chargée de conseiller les pouvoirs publics en matière de santé, a-t-il précisé. Le couvre-feu à 23h, qui s’applique depuis une semaine, sera également levé à partir de dimanche, soit 10 jours avant la date prévue. Jean Castex a expliqué que la situation épidémique ne justifiait plus cette mesure, tout en précisant que les jauges actuelles, comme l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans l’espace public, ne seraient pas modifiées avant le 30 juin.

Que disent les épidémiologistes sur ces mesures ?

Selon une étude menée par l’Institut Pasteur en partenariat avec d’autres organismes et publiée en mars, qui se fonde sur l’analyse de plus de 10 000 cas, seuls 5 % des contacts à l’origine d’une infection se sont produits à l’extérieur, contre 80 % à l’intérieur et fenêtres fermées. « On sait aujourd’hui que la plupart des transmissions, si ce n’est la totalité d’entre elles, se passent par des aérosols dans des milieux clos, mal ventilés, bondés, où l’on passe du temps, et c’est là où le masque est très très important », a déclaré lundi sur LCI l’épidémiologiste Antoine Flahault. Cependant, les mesures sanitaires sont aussi prises en tenant compte d’effets psychologiques afin d’habituer la population à adopter de bonnes pratiques. Interrogé dans Ouest-France le 9 juin, l’infectiologue François Bricaire estimait que le maintien d’un couvre-feu était « d’ordre politique » et permettait surtout de transmettre un message pour éviter « un relâchement trop fort des gestes barrières ».

Où en est l’épidémie de Covid-19 en France ?

Jean Castex a salué aujourd’hui « les très bons résultats enregistrés » dans la maîtrise de l’épidémie. Selon les données de Santé publique France, un organisme public dépendant du ministère de la Santé, 3 522 cas positifs ont été détectés par jour en moyenne lors des sept derniers jours, soit 42 % de moins que la semaine dernière, et 1 952 personnes se trouvaient en réanimation hier, soit 18 % de moins que mardi dernier. En décembre 2020, l’objectif pour lever le confinement était d’atteindre moins de 5 000 cas quotidiens de contamination et entre 2 500 et 3 000 personnes en réanimation. En France, 40 cas pour 100 000 habitants ont été enregistrés en moyenne pendant les sept derniers jours, alors que le seuil d’alerte est fixé à 50. La campagne de vaccination progresse également : près de 16,5 millions de personnes, soit près d’un quart de la population, étaient totalement vaccinées hier, selon le ministère de la Santé.

POUR ALLER PLUS LOIN