17 juin 2021

Tout s’explique

La lecture décrétée « grande cause nationale »

Qu’a annoncé Emmanuel Macron sur la lecture ?

Emmanuel Macron a décrété aujourd’hui la lecture « grande cause nationale » pendant un an, au cours d’un déplacement dans l’Aisne (Hauts-de-France) sur les thèmes de l’éducation et de la lecture. « Lire et en particulier lire à voix haute doit être remis au cœur de l’engagement de la nation, c’est essentiel pour se former, apprendre et trouver sa place » dans la société, a déclaré Emmanuel Macron, qualifiant la lutte contre l’illettrisme de « défi du quotidien ». L’Élysée a précisé à l’AFP qu’une série d’initiatives seraient lancées à partir de cet été afin de « favoriser l’apprentissage et la pratique de la lecture à tous les âges », sous la coordination du Centre national du livre, un établissement public rattaché au ministère de la Culture. Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé ce matin sur France Inter de premières expérimentations à la rentrée avec « des heures de français-latin dès la classe de sixième ».

Quel est le niveau de lecture des jeunes ?

Près d’un jeune de 16 à 25 ans sur 10 a des difficultés de lecture, selon les résultats des tests effectués en 2020 lors de la Journée défense et citoyenneté, obligatoire pour les jeunes, et publiés par le ministère de l’Éducation nationale ce mois-ci. Le niveau des élèves de 15 ans en France en compréhension de l’écrit se situe au 15e rang des pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui réunit 38 pays parmi les plus développés du monde, selon la dernière enquête Pisa (Programme international pour le suivi des acquis) menée en 2018 par l’OCDE. « Au fil des années, les heures de français se sont un peu réduites parce que d’autres choses se sont accentuées » au collège, a expliqué le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, ce matin sur France Inter. 2,5 millions de personnes adultes sont en situation d’illettrisme en France métropolitaine, selon l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme, un groupement d’intérêt public.

Qu’est-ce qu’une « grande cause nationale » ?

Le label « grande cause nationale » est attribué pour une année par le gouvernement, après un appel à candidatures, à un organisme à but non lucratif ou à un collectif d’associations autour d’un thème d’intérêt public. Cet agrément permet d’organiser des campagnes d’information et d’appel aux dons et de diffuser gratuitement des messages à la télévision et la radio publiques (France Télévision et Radio France) pendant un an. Attribué depuis 1977, le label porte sur des « phénomènes de société graves », comme la maltraitance d’enfants (en 1997), le racisme (2002), ou des « problématiques médicales de grande ampleur », comme le Sida (2005), l’autisme (2012), « nécessitant une mobilisation du public, une meilleure information et davantage de moyens financiers », expliquait en 2017 le gouvernement sur son site. En 2019, le label avait été octroyé au collectif Prévenir et Protéger, qui lutte contre les violences faites aux femmes.

POUR ALLER PLUS LOIN

Le classement des pays de l’enquête Pisa 2018.