22 juin 2021

Ça alors

Divergence entre l’Australie et l’Unesco sur la Grande Barrière de corail

La ministre australienne de l’Environnement, Sussan Ley, a annoncé aujourd’hui qu’elle « s’opposera fortement » à la recommandation du Comité du patrimoine mondial de l’Unesco, l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, d’inscrire la Grande Barrière de corail sur la liste du patrimoine mondial en péril. L’Unesco a annoncé cette intention dans un rapport hier, déplorant les « progrès largement insuffisants » de l’Australie pour protéger cette zone. Sussan Ley reproche à l’organisation l’absence de consultation et met en avant un plan d’investissement de 1,9 milliard d’euros du gouvernement dans cette sauvegarde. En octobre 2020, une étude de scientifiques australiens affirmait que la Grande Barrière de corail, inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1981, avait perdu la moitié de ses coraux en 25 ans.