• DétentionLe Conseil de l’Europe, une organisation intergouvernementale de défense des droits humains, a dénoncé « les conditions matérielles de détention dans les établissements de police, la surpopulation carcérale », ainsi que « l’insuffisance de places en psychiatrie pour les personnes en soin sans consentement » en France, dans un rapport publié aujourd’hui. L’organisme a appelé le gouvernement français à « prendre des mesures urgentes » pour que chaque détenu « dispose d’un lit et d’au moins 4 m² d’espace de vie » en cellule collective.

    Lire nos explications sur l’augmentation de la population carcérale.
  • RégionalesLe groupe public La Poste reprendra 5 millions de plis de propagande électorale relevant des zones de la société Adrexo d’ici le deuxième tour des élections régionales et départementales de dimanche, ont annoncé les deux sociétés hier soir. Cette décision est prise « à la demande de la société Adrexo » et « après accord du ministère de l’Intérieur », précise La Poste, après de nombreux dysfonctionnements dans l’acheminement des professions de foi avant le premier tour.

    Lire nos explications sur le premier tour des élections.
  • ÉditionLes Éditions de Minuit seront rachetées à la fin de l’année par le groupe Madrigall, qui possède la maison d’édition Gallimard, selon un accord entre les deux sociétés annoncé hier soir dans un communiqué commun. Les Éditions de Minuit, une maison indépendante depuis sa création en 1942, a édité plusieurs auteurs majeurs de la littérature française et étrangère, comme les prix Nobel de littérature Samuel Beckett et Claude Simon ou encore Marguerite Duras, lauréate du prix Goncourt en 1984.

  • ÉthiopieAu moins 64 personnes ont été tuées et 180 blessées dans une frappe aérienne de l’armée éthiopienne qui a touché mardi un marché dans une ville de la région du Tigré, a annoncé aujourd’hui à l’AFP un responsable de santé de l’administration régionale. L’armée éthiopienne, qui mène depuis novembre une opération dans cette région contre les forces des anciennes autorités régionales, a assuré n’avoir visé que des combattants.

    Lire notre article de février sur le conflit au Tigré.