25 juin 2021

Tout s’explique

Les pensionnats pour enfants autochtones au Canada

Combien de tombes ont été découvertes au Canada ?

Le chef d’une communauté autochtone canadienne a annoncé hier lors d’une conférence de presse la découverte de 751 tombes non identifiées à proximité d’un ancien pensionnat pour enfants autochtones dans le sud du pays. Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a reconnu hier soir la responsabilité du Canada et a affirmé que cette découverte rappelait « le racisme, la discrimination et l’injustice systémiques auxquels les peuples autochtones ont été et sont toujours confrontés ». En mai, la découverte de 215 corps d’enfants à côté d’un autre pensionnat dans l’ouest du pays avait conduit des représentants des Premières Nations à demander que d’autres sites soient fouillés. Les Premières Nations sont l’une des trois communautés autochtones – dont la présence remonte aux origines du territoire – reconnues au Canada avec les Inuits et les Métis.

En quoi consistaient les pensionnats pour enfants autochtones ?

Les pensionnats pour enfants autochtones sont des écoles « fondées sur des notions de supériorité raciale », en grande partie dirigées par des églises, qui « ont tenté de convertir les enfants autochtones au christianisme » de 1870 jusqu’à la fin des années 1990, explique Parcs Canada, une agence gouvernementale chargée de la conservation des lieux historiques nationaux. Ces enfants étaient enlevés à leurs parents. Selon le rapport final de la Commission de vérité et réconciliation (CVR), créée en 2007 pour collecter des témoignages sur ces pensionnats, ils étaient fréquentés par « au moins 150 000 élèves inuits, métis et des Premières Nations ». Ce rapport, publié en 2015, affirme que le Canada a mis en place des « politiques de génocide culturel » envers les populations autochtones. La CVR a créé un registre national des élèves décédés dans les pensionnats, selon lequel au moins 4 100 enfants autochtones y ont perdu la vie. Selon la CVR, les maladies telles que la tuberculose et la malnutrition sont les principales causes de décès.

Quelle est la situation des peuples autochtones aujourd’hui ?

En 2016, date du dernier recensement effectué au Canada, 1,6 million de personnes se sont identifiées comme autochtones dans le pays, soit près de 5 % de la population. Les Premières Nations représentent près d’un million de personnes, les Métis 560 000 et les Inuits 65 000. Le Nunavut, un territoire fédéral du nord-est du pays où 85 % des habitants se disent membres du peuple Inuit, s’est vu accorder une autonomie politique en 1999. « Les peuples autochtones sont fréquemment en butte à la marginalisation et aux discriminations dans leurs pays, ce qui les rend particulièrement vulnérables aux violences et aux atteintes aux droits humains », dénonce sur son site l’ONG de défense des droits humains Amnesty International. Au Canada, les femmes autochtones sont 12 fois plus susceptibles d’être assassinées ou portées disparues que les femmes non autochtones, selon le rapport d’une enquête nationale publiée en juin 2019.

POUR ALLER PLUS LOIN

Un article de Radio Canada sur les pensionnats pour enfants autochtones.

L’histoire des peuples autochtones expliquée sur L’Encyclopédie canadienne.