• ÉlectionsDans un double scrutin marqué par une abstention record (66,7 % selon les chiffres définitifs du ministère de l’Intérieur), les listes d’union de droite sont arrivées dimanche en tête dans le plus grand nombre de cantons lors du premier tour des élections départementales. Au premier tour des élections régionales, la grande majorité des listes des présidents de région sortants, soutenues pour la plupart par LR ou par le PS, sont arrivées en tête.

    Voir notre graphique sur l’abstention aux élections en France.
  • ChômageLe Conseil d’État, la plus haute juridiction administrative en France, a suspendu mardi les nouvelles règles de calcul de l’allocation chômage qui devaient entrer en vigueur le 1er juillet. Saisi par plusieurs organisations syndicales, le Conseil d’État a justifié cette décision par « une situation économique trop incertaine » pour appliquer immédiatement le nouveau mode de calcul. La ministre du Travail, Élisabeth Borne, a précisé jeudi sur BFM Business qu’un décret était en préparation pour prolonger les règles actuelles de calcul, avec la possibilité de les maintenir « jusqu’au 30 septembre ».

    Lire notre dossier de 2019 sur l’évolution de l’assurance chômage en France.
  • CatalogneLe Conseil des ministres espagnol a décidé mardi d’accorder une grâce à neuf indépendantistes catalans. Ces derniers avaient été condamnés en 2019 par le Tribunal suprême espagnol, la plus haute juridiction du pays, à des peines de neuf à 13 ans de prison pour sédition, après avoir déclaré l’indépendance de la Catalogne en 2017 à la suite d’un référendum local. Les neuf indépendantistes catalans graciés sont sortis mercredi de prison après plus de trois ans d’incarcération, mais restent inéligibles.

    Lire notre article sur la grâce des indépendantistes catalans.
  • Plan de relanceLa Commission européenne, l’organe exécutif de l’UE, a validé mercredi le plan de relance de la France, doté d’un financement européen de près de 40 milliards d’euros sur un montant total de 100 milliards d’euros, pour faire face à la crise économique liée au Covid-19. Ce plan, prévu sur deux ans, se concentre sur trois priorités : la transition écologique, la compétitivité des entreprises et la cohésion sociale et territoriale. La Commission européenne a également validé cette semaine d’autres plans de relance nationaux, dont ceux de la Belgique, de l’Allemagne et de l’Italie.

    Lire l’article de Brief.eco de septembre sur les plans de relance.
  • HongrieUrsula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a affirmé mercredi que la loi adoptée par le Parlement hongrois le 15 juin, relative à la lutte contre la pédocriminalité et dont un amendement interdit la promotion de l’homosexualité auprès des mineurs, était « discriminatoire envers les personnes en raison de leur orientation sexuelle ». Elle a annoncé son intention d’utiliser « tous les pouvoirs juridiques de la Commission pour garantir les droits des citoyens européens ». Le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, a affirmé jeudi que cette loi ne portait « pas sur les homosexuels », mais concernait « la façon dont un enfant apprend la sexualité ».

    Lire nos explications sur la loi hongroise sur l’homosexualité.
  • Covid-19Le couvre-feu a pris fin dimanche dernier en France. Lundi, le ministre délégué aux PME a annoncé que les discothèques pourraient rouvrir le 9 juillet. En raison d’une reprise de l’épidémie de Covid-19 liée au variant Delta (initialement détecté en Inde) dans les Landes, le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé jeudi un « plan d’action » immédiat dans ce département. Hier soir, 1 920 cas quotidiens de Covid-19 étaient recensés en moyenne sur les sept derniers jours (contre 11 228 il y a un mois) et 1 389 personnes se trouvaient en réanimation (contre 3 447 il y a un mois), selon le ministère de la Santé.

    Consulter nos graphiques sur l’évolution de l’épidémie en France.