2 juillet 2021

Tout s’explique

Les États-Unis se retirent de leur principale base en Afghanistan

Quelle est la stratégie des États-Unis en Afghanistan ?

Les troupes de la coalition menée par les États-Unis en Afghanistan ont quitté hier soir la base aérienne de Bagram, a annoncé aujourd’hui le ministère afghan de la Défense. Bagram, la principale base militaire américaine en Afghanistan, située au nord de Kaboul, la capitale, a été remise à l’armée afghane. Celle-ci va « l’utiliser pour combattre le terrorisme », a déclaré aujourd’hui un porte-parole du ministère afghan de la Défense. La présidence des États-Unis a annoncé mi-avril que le retrait des 2 500 soldats américains encore déployés en Afghanistan devrait s’achever d’ici le 11 septembre. Les parlementaires américains ont affecté l’équivalent de plus de 2,5 milliards d’euros pour participer au financement en 2021 de la formation et de l’équipement des forces de sécurité afghanes, confrontées à l’offensive des talibans, des combattants islamistes. Le président des États-Unis, Joe Biden, a demandé près de 2,8 milliards d’euros pour 2022, note sur son site l’ambassade des États-Unis en Afghanistan.

Quel est le rapport de forces entre le gouvernement afghan et les talibans ?

Début mai, quelques jours après la confirmation du retrait prochain des troupes américaines et de leurs alliés, les talibans ont mené une offensive militaire dans l’ensemble du pays. En deux mois, le nombre de districts qu’ils contrôlent a doublé, selon le décompte réalisé par le centre de réflexion américain Foundation for Defense of Democracies. Les talibans contrôlent désormais 40 % des districts du pays, contre 20 % pour les forces gouvernementales, le reste étant contesté. Plus de 30 % de la population du pays vit dans un district contrôlé par les talibans. L’offensive des combattants islamistes leur a permis de conquérir des territoires dans le nord du pays, alors que leurs bastions se trouvent historiquement dans le sud et l’est. Les talibans ont ainsi conquis le principal point de passage de la frontière avec le Tadjikistan, une route commerciale stratégique. Des négociations de paix ont repris ce mois-ci au Qatar entre des représentants du gouvernement afghan et les talibans.

Quel est l’objectif des talibans ?

Les talibans ont dirigé l’Afghanistan de 1996 jusqu’à l’intervention de la coalition menée par les États-Unis en 2001. Ils ont instauré la loi islamique dans le pays, limitant drastiquement les libertés des citoyens, en particulier des femmes et des non-musulmans. Il y a deux semaines, le dirigeant du bureau politique des talibans a affirmé qu’« un véritable système islamique » était « le meilleur moyen de résoudre tous les problèmes des Afghans ». Il a ajouté que son groupe s’engageait à « respecter tous les droits des citoyens » afghans, « à la lumière des règles » de l’islam et des traditions de la société afghane. Il a affirmé que les femmes pourraient travailler et recevoir une éducation. En mai, un rapport des services de renseignements américains estimait que les talibans restaient « globalement cohérents dans leur approche restrictive des droits des femmes » et « remettraient en cause une grande partie des progrès réalisés au cours des deux dernières décennies » s’ils reprenaient le pouvoir.

POUR ALLER PLUS LOIN

Une carte du partage de l’Afghanistan par la Foundation for Defense of Democracies.