5 juillet 2021

Ça vaut un clic

Deux jeunes racontent leur contrôle au faciès

Le 8 juin, la cour d’appel de Paris a condamné l’État pour « faute lourde » en raison du contrôle d’identité jugé « discriminatoire » de trois lycéens. Ilyas, Mamadou et Zakaria avaient été contrôlés sans raison en 2017, au retour d’une sortie scolaire en Belgique dans la gare du Nord à Paris. StreetPress donne la parole en vidéo à deux de ces trois jeunes, qui racontent comment, accompagnés de leur professeure, ils se sont battus pour faire reconnaître leurs droits.