6 juillet 2021

C’est leur avis

Le retrait unilatéral et dangereux des États-Unis en Afghanistan

La présidence du Tadjikistan a annoncé hier soir renforcer la sécurité à sa frontière avec l’Afghanistan en raison de la progression des talibans dans le nord de l’Afghanistan. L’hebdomadaire britannique The Observer critique dans un éditorial le retrait dangereux et unilatéral des troupes américaines du pays.

« Joe Biden a donné le coup d’envoi à une ruée vers la sortie dans laquelle s’est engouffré tout ce qu’il reste des troupes de l’Otan, dont la majorité des forces britanniques. […] Le gouvernement de Boris Johnson, suspendu aux faveurs de Washington, n’ose pas critiquer ouvertement Biden. Pourtant, les ministres comme le commandement militaire ne peuvent ignorer que ce départ, décidé unilatéralement et en l’absence de traité de paix et même d’accord de cessez-le-feu, relève de la dangereuse irresponsabilité. Avec ce retrait occidental, l’Afghanistan reprend le chemin du terrorisme, du désordre et de la désintégration. […] Le fait que Biden n’ait pas consulté le Royaume-Uni, qui s’était pourtant engagé aux côtés des États-Unis en 2001, ni l’Otan, est particulièrement exaspérant. »