12 juillet 2021

C’est leur avis

Le tourisme spatial privé sert aussi les intérêts des États

Le milliardaire britannique Richard Branson a voyagé hier à la frontière de l’espace à bord d’un vaisseau développé par sa propre entreprise, Virgin Galactic. Cette nouvelle forme de tourisme spatial privé a aussi un intérêt stratégique pour les États, selon Xavier Pasco, directeur de la Fondation pour la recherche stratégique, un groupe de réflexion sur les questions de défense et de sécurité, interrogé sur Europe 1.

« L’espace, depuis des années, après le voyage Apollo sur la Lune qui a vraiment été un symbole fort, a surtout été marqué par l’exploitation de satellites. On s’est rendu compte que le grand public se désintéressait graduellement. Le fait d’incarner, par le biais de ces milliardaires ou des astronautes qu’ils transportent, a aussi pour but – et ça convient très bien aux États – de relancer l’intérêt du grand public pour l’espace. […] L’espace demeure un symbole de puissance, de modèle de société en compétition avec les autres. C’est un peu une course, pas la même course à l’espace que dans les années 1960 où il y avait un affrontement direct, mais on voit bien que pour la Chine, les États-Unis, la Russie, voire pour l’Inde, c’est un moyen de communiquer sur leur développement, sur leur état d’avancement dans la technologie et la science. » Xavier Pasco