13 juillet 2021

Tout s’explique

Des mesures durcies pour accélérer la vaccination

Qu’a annoncé Emmanuel Macron sur l’épidémie de Covid-19 ?

Pour faire face à une « reprise forte de l’épidémie », Emmanuel Macron a annoncé hier soir que la vaccination contre le Covid-19 serait obligatoire à partir du 15 septembre pour les soignants et tous ceux qui travaillent au contact de personnes fragiles. Pour pousser le reste de la population à se faire vacciner, il a annoncé que le pass sanitaire – qui consiste en une preuve de vaccination, un test négatif ou une preuve de rétablissement de la maladie – serait réclamé aux 12 ans et plus à partir du 21 juillet pour accéder aux lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes. En août, le pass sanitaire conditionnera l’accès aux cafés, restaurants, centres commerciaux, hôpitaux, maisons de retraite ainsi qu’aux avions, trains et cars effectuant des trajets longue distance. Le porte-parole du gouvernement a promis aujourd’hui de la « souplesse » dans l’application de ces règles aux 12-18 ans. Les tests PCR et antigéniques sans ordonnance ne seront plus remboursés « à partir de l’automne », a annoncé hier soir l’exécutif.

Quelles obligations vaccinales existent déjà en France ?

Le personnel de santé est déjà soumis à une obligation vaccinale. Le Code de la santé publique prévoit qu’il soit immunisé « contre l’hépatite B, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la grippe ». L’obligation de vaccination contre la grippe, introduite en 2005, est toutefois suspendue depuis un décret de 2006. Une lettre-circulaire de 1998 de l’Inspection médicale du travail précise que le refus de vaccination de la part des personnes concernées peut entraîner « un changement d’affectation, voire une rupture de contrat en cas de non-possibilité d’affectation ». L’obligation vaccinale s’applique également aux jeunes enfants. Une loi promulguée en décembre 2017 a fait passer de trois à 11 le nombre de vaccins obligatoires pour les enfants de moins de deux ans. Ils concernent des maladies comme la poliomyélite, l’hépatite B et la rougeole. Si ces vaccins ne sont pas effectués, l’enfant ne peut pas être admis en crèche ou à l’école.

D’autres pays ont-ils pris des mesures similaires à celles annoncées hier ?

Dès fin mars, le gouvernement italien a décidé d’imposer la vaccination contre le Covid-19 à tout le personnel de santé du pays. 86 % d’entre eux avaient alors reçu au moins une dose de vaccin. Ils étaient environ 98 % début juillet, selon les chiffres du gouvernement. Le Premier ministre grec a annoncé hier une obligation de vaccination immédiate pour le personnel des maisons de retraite et à partir de septembre pour l’ensemble du personnel de santé. Le gouvernement australien a annoncé en juin que le personnel des résidences pour personnes âgées devrait avoir reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 d’ici mi-septembre. Dans plusieurs pays européens comme l’Allemagne, le Danemark et le Portugal, un pass sanitaire est réclamé pour dîner en intérieur au restaurant ou séjourner à l’hôtel. La chancelière allemande a déclaré aujourd’hui qu’elle n’avait pas « l’intention » de prendre de mesure d’obligation vaccinale.

POUR ALLER PLUS LOIN