20 juillet 2021

Ça peut servir

Conserver son gel hydroalcoolique

L’Agence nationale de sécurité sanitaire Anses, un établissement public, a publié fin juin un avis sur l’efficacité des gels hydroalcooliques pour lutter contre le Covid-19. L’organisme conseille de chercher la mention « virucide selon la norme EN 14476 » sur l’étiquette et recommande « de privilégier les gels et solutions avec au moins 65 % d’alcool ». Or l’alcool peut s’évaporer avec le temps. Les gels contenus dans un flacon avec une pompe doseuse et utilisés toutes les deux heures pendant huit à 10 heures ont vu leur teneur en alcool diminuer de 5 à 10 % en trois semaines, note l’Anses à l’issue de tests. Les pompes, moins hermétiques que les bouchons, laissent l’alcool s’évaporer plus facilement et sont donc conseillées dans le cadre d’une « utilisation fréquente », qui conduit à terminer rapidement le flacon. Quel que soit le type de bouchon, l’Anses recommande de ne pas garder un gel hydroalcoolique entamé plus de cinq mois.