23 juillet 2021

Tout s’explique

Une dotation de l’État pour faire face aux difficultés de La Poste

Qu’a annoncé le gouvernement ?

Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé hier soir le versement à compter de 2022 d’une dotation budgétaire de 500 millions d’euros par an à La Poste afin de « garantir la pérennité » du service universel postal. Le service universel postal est une des missions de service public confiées à La Poste. Il comprend la distribution du courrier six jours sur sept. La crise sanitaire « a fragilisé le service universel postal, dont l’équilibre financier est désormais structurellement dégradé », affirme le gouvernement. En 2020, le déficit du service universel postal s’est creusé à 1,1 milliard d’euros, selon les chiffres communiqués hier par le dirigeant du groupe, Philippe Wahl. Jusqu’à présent, le service universel postal ne bénéficiait pas de dotation de l’État. Le gouvernement a également annoncé que La Poste comptait assurer à partir de 2023 la distribution du courrier en trois jours, contre deux actuellement.

Combien de plis sont distribués par La Poste ?

En 2020, La Poste a distribué près de 7,5 milliards de courriers, soit une baisse de 18 % par rapport à 2019, selon les chiffres du groupe communiqués en février. Entre 2008 et 2019, le volume de courrier distribué par La Poste a été divisé par deux, selon un rapport du Sénat publié en mars qui soulignait que « la baisse du volume du courrier a un impact financier significatif pour le groupe La Poste, faisant diminuer le chiffre d’affaires alors que les coûts fixes demeurent élevés ». Le service universel postal est devenu déficitaire pour la première fois en 2018. « Le message électronique a remplacé en grande partie le message papier » et a « bouleversé le métier du courrier, donc notre modèle historique », expliquait Philippe Wahl aux Échos en 2019. L’augmentation de 29 % du nombre de colis livrés par le groupe en 2020 par rapport à 2019 « n’a pas permis de limiter la hausse du déficit » liée à la baisse du volume du courrier, note le rapport du Sénat.

Comment a évolué l’activité de La Poste en France ?

Société anonyme à capitaux publics, La Poste n’a plus le monopole de la distribution des courriers et des colis depuis l’ouverture du secteur postal à la concurrence en France en 2011. Les prestataires postaux, soumis à une autorisation délivrée par l’Arcep, l’autorité de régulation des télécoms, qui précise sur son site qu’ils sont aujourd’hui une cinquantaine en France. Face à cette concurrence accrue dans le secteur postal, La Poste a diversifié ses activités depuis plusieurs années, en proposant des services d’assurance, de téléphonie mobile ou encore de proximité comme le portage de repas et de médicaments à domicile. Il incombe aujourd’hui à La Poste quatre missions de service public, définies dans un contrat liant le groupe et l’État : il s’agit, outre le service universel postal, de la distribution de la presse, de la contribution à l’aménagement du territoire via un réseau de 17 000 points de contact et de l’accessibilité bancaire, qui permet à toute personne de disposer de plusieurs services bancaires de base.

POUR ALLER PLUS LOIN

Des graphiques de La Poste sur l’évolution de la distribution des plis en France.

Les missions de service public de La Poste expliquées sur le site du gouvernement.