• Biens mal acquisLa Cour de cassation, la plus haute juridiction judiciaire en France, a rejeté aujourd’hui le pourvoi de Teodorin Obiang, vice-président de Guinée équatoriale. Cette décision rend définitive sa condamnation à trois ans de prison avec sursis, 30 millions d’euros d’amende et la confiscation de ses biens, pour détournement de fonds publics. Les recettes de la revente de ses biens seront reversées à la population de Guinée équatoriale en vertu d’un dispositif adopté la semaine dernière au Parlement français.

  • MonsantoLa Cnil, l’autorité de contrôle en matière de protection des données personnelles, a annoncé aujourd’hui avoir infligé une amende de 400 000 euros à l’entreprise d’agrochimie Monsanto, propriété du groupe allemand Bayer. Monsanto est sanctionné pour ne pas avoir informé des personnes de la société civile, comme des journalistes et des militants de la cause écologiste, qu’il avait enregistré leurs données dans un fichier à des fins de lobbying.

    En savoir plus sur Bayer et Monsanto dans notre dossier de 2018 sur les insecticides.
  • ÉcoleLe ministère de l’Éducation nationale a annoncé aujourd’hui qu’à la rentrée, dans les collèges et lycées, les élèves cas contact de personnes positives au Covid-19 seraient « évincés » des établissements pendant sept jours s’ils ne sont pas vaccinés et devraient suivre les cours à distance. Concernant l’école primaire, la vaccination n’étant pas ouverte aux enfants de ces tranches d’âge, la règle restera de fermer la classe si un cas de contamination est détecté, a déclaré le ministre.

  • Pass sanitaireL’entrée en vigueur de la loi étendant le pass sanitaire aux restaurants, aux bars, aux établissements de santé « sauf en cas d’urgence » et aux transports publics de longue distance est prévue le 9 août, a déclaré aujourd’hui le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. Cette entrée en vigueur est conditionnée à la validation du texte par le Conseil constitutionnel, l’instance chargée de contrôler la conformité des lois à la Constitution.

  • Côte d’IvoireLe président ivoirien, Alassane Ouattara, et son prédécesseur, Laurent Gbagbo, se sont entretenus hier soir au palais présidentiel d’Abidjan, la principale ville de Côte d’Ivoire. Le chef de l’État a qualifié l’entrevue de « cordiale et fraternelle ». Il s’agissait de leur première rencontre depuis l’élection présidentielle de 2010 qui avait débouché sur des affrontements entre leurs deux camps faisant 3 248 morts, selon la commission créée en 2011 pour enquêter sur les violences.

    Lire notre article de 2019 sur l’acquittement de Laurent Gbagbo par la justice internationale.