29 juillet 2021

Tout s’explique

Des mesures face à la recrudescence du Covid-19 en outre-mer

Quelles mesures ont été prises face à l’épidémie de Covid-19 en outre-mer ?

Le Premier ministre, Jean Castex, a jugé aujourd’hui « dramatique » la situation sanitaire de plusieurs collectivités d’outre-mer face au Covid-19. Les habitants de ces territoires « sont rétifs à la vaccination », a-t-il commenté. Le gouvernement a annoncé hier l’instauration de l’état d’urgence sanitaire en Guadeloupe, à Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Cet état d’urgence sanitaire, déjà déclaré en Guyane, en Martinique et à La Réunion, permet au préfet de prendre des mesures de restriction contre l’épidémie. Des mesures de confinement entreront en vigueur samedi matin en Martinique, limitant les déplacements à 10 kilomètres autour du domicile, sauf pour motifs professionnels et impérieux, pour au moins trois semaines. Le couvre-feu déjà en vigueur entre 21h et 5h du matin est avancé à 19h. Un couvre-feu sera également instauré demain soir en Guadeloupe, de 21h à 5h. Le préfet de La Réunion a annoncé aujourd’hui un confinement de deux semaines à partir de ce week-end.

Quelle est la situation sanitaire en Martinique et en Guadeloupe ?

La Martinique est le département qui connaît le plus grand nombre de cas de contaminations au Covid-19, avec 995 cas détectés pour 100 000 habitants la semaine du 19 au 25 juillet, selon Santé publique France, un organisme public dépendant du ministère de la Santé. Ce chiffre est cinq fois plus élevé que celui de l’ensemble de la France. La Guadeloupe a enregistré 290 cas pour 100 000 habitants la même semaine. En Martinique comme en Guadeloupe, où le variant Alpha (détecté initialement au Royaume-Uni) reste majoritaire, la hausse des contaminations provoque une augmentation des hospitalisations. Hier, la Guadeloupe connaissait un taux d’occupation de ses services de réanimation de 81,5 % et la Martinique de 115,4 %, selon les données du ministère de la Santé. Le directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, qui regroupe environ 40 hôpitaux pour la plupart franciliens, a déclaré aujourd’hui sur RTL être prêt à recevoir des patients antillais « très rapidement ».

Pourquoi la population est-elle aussi peu vaccinée ?

La Martinique et la Guadeloupe sont les départements de France où la couverture vaccinale contre le Covid-19 est la plus faible. Au 25 juillet, environ 17,5 % des habitants de 12 ans et plus y étaient complètement vaccinés, contre 57,7 % pour l’ensemble de la France. Pour expliquer la réticence des habitants, Stéphane Artano, sénateur de Saint-Pierre-et-Miquelon et président de la délégation sénatoriale aux outre-mer, a avancé auprès d’Ouest-France « l’histoire de la colonisation, le poids des décisions d’un État loin des réalités locales et une jeunesse peu touchée par le virus » ainsi que « dans certains territoires, l’importance des pratiques religieuses et la croyance dans la médecine traditionnelle ». « Historiquement, il y a un peu plus de méfiance autour de la vaccination en général, pas spécifiquement sur le Covid-19 », déclarait en avril à Franceinfo Valérie Denux, directrice de l’Agence régionale de santé de Guadeloupe, chargée localement de l’application de la politique de santé publique.

POUR ALLER PLUS LOIN

La carte de Santé publique France sur la vaccination par département.