• Pass sanitaireLe Conseil constitutionnel, l’instance chargée de contrôler la conformité des lois à la Constitution, a approuvé cet après-midi l’essentiel du projet de loi sur le pass sanitaire définitivement adopté par le Parlement le 25 juillet. Il a en revanche censuré la rupture anticipée de contrats de travail faute de pass sanitaire ainsi que l’isolement obligatoire de 10 jours pour les personnes testées positives au Covid-19.

    Lire notre article de fin juillet sur le vote du projet de loi sur le pass sanitaire.
  • Royaume-UniLe ministre des Transports du Royaume-Uni a annoncé hier soir la levée de l’obligation d’isolement pour les voyageurs complètement vaccinés venant de France et entrant en Angleterre. Les voyageurs des autres pays de l’UE avaient été dispensés de cette période d’isolement fin juillet, mais la France restait concernée par cette mesure en raison de la présence du variant Beta (découvert en Afrique du Sud) sur son sol. Le secrétaire d’État français aux Affaires européennes avait dénoncé une « décision discriminatoire ».

  • Israël-LibanL’armée israélienne a annoncé avoir mené des frappes aériennes la nuit dernière « contre des infrastructures terroristes » au Liban, en riposte à des tirs de roquettes depuis le sud de ce pays. Il s’agit des premières frappes aériennes menées par Israël au Liban depuis 2014, a déclaré l’armée israélienne à l’AFP. Des échanges de tirs avaient aussi eu lieu hier à la frontière entre les deux pays.

  • ÉthiopieSeule 10 % de l’aide humanitaire nécessaire parvient au Tigré, a déclaré hier soir la directrice de l’Usaid, l’agence américaine d’aide internationale, qui a dénoncé des « entraves » à l’accès de l’aide. Cette région du nord de l’Éthiopie est en proie à un conflit depuis novembre malgré la déclaration par le gouvernement d’un cessez-le-feu unilatéral fin juin. Début juillet, l’ONU a estimé que plus de 400 000 personnes avaient « franchi le seuil de la famine » dans la région.

    Lire notre article de juin sur la reprise de la capitale du Tigré par les rebelles.