5 août 2021

Tout s’explique

Des réparations pour les « Générations volées » en Australie

Qu’a annoncé le gouvernement australien ?

Le gouvernement australien a annoncé aujourd’hui qu’il allait verser à partir de mars des réparations à des survivants des « Générations volées ». Cette expression désigne les enfants d’Indigènes d’Australie – Aborigènes et peuples natifs du détroit de Torres dans le nord du pays – victimes d’une politique menée pendant une grande partie du XXe siècle qui a consisté à les séparer de leurs parents pour les élever à l’écart de leur communauté. Le gouvernement a promis aujourd’hui de verser l’équivalent de 47 000 euros à chacun des plusieurs milliers de survivants issus du Territoire du Nord ou de celui de la capitale australienne, Canberra. La politique de séparation des enfants de leur communauté y a été menée avant que ces territoires ne disposent de leur propre gouvernement. Plusieurs États australiens ont mis en place des mesures de compensation pour les « Générations volées », mais le gouvernement fédéral s’y était jusqu’ici refusé.

Qu’est-ce que les « Générations volées » ?

Selon l’historien australien Peter Read, inventeur de l’expression « Générations volées », 100 000 enfants ont été retirés à leurs familles au cours du XXe siècle et jusqu’en 1970. Le rapport d’une commission d’enquête nationale publié en 1997 à la demande du gouvernement australien a établi que cette politique avait consisté à isoler les enfants de leurs communautés pour les assimiler à la société blanche et qu’un des objectifs poursuivis était de faire disparaître les communautés indigènes. Le rapport qualifie ainsi cette politique de « génocide ». Une étude de l’institut de statistiques australien de 1994 a montré que les enfants séparés de leurs familles souffraient psychologiquement, n’avaient pas fait de meilleures études et n’avaient pas une meilleure situation professionnelle que ceux qui avaient grandi dans leur communauté. Leur offrir un meilleur avenir était pourtant une justification avancée par certains défenseurs de la politique de séparation.

Quelle est la situation actuelle des Indigènes en Australie ?

Selon le dernier recensement, en 2016, les Indigènes d’Australie étaient un peu plus de 649 000, sur une population totale de 23,4 millions d’habitants. Ils sont, sur de nombreux plans, désavantagés par rapport au reste de la population. Selon le recensement de 2016, le taux de chômage des Indigènes d’Australie était de 18,4 %, soit 2,7 fois plus élevé que celui du reste de la population. Le revenu médian hebdomadaire par foyer des Indigènes d’Australie de 15 ans et plus était alors inférieur de 33 % à celui des personnes non indigènes. Les disparités sont également fortes sur le plan de la santé. L’espérance de vie de ces descendants des premiers habitants de l’Australie était en 2016 de 71,6 ans pour les hommes et de 75,6 ans pour les femmes, soit près de huit ans de moins que le reste de la population.

POUR ALLER PLUS LOIN

Une émission de France Culture sur les « Générations volées ».