11 août 2021

Ça alors

Le ramassage des mégots pris en charge par les cigarettiers

Les entreprises du secteur du tabac doivent désormais financer le ramassage des mégots de cigarettes jetés au sol. Un arrêté ministériel, publié hier au Journal officiel, a agréé l’éco-organisme Alcome, créé dans le cadre de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, promulguée en février 2020. Celle-ci établit, selon le principe « pollueur-payeur », que les produits du tabac « relèvent du principe de responsabilité élargie du producteur ». Les fabricants de cigarettes devront verser 80 millions d’euros par an aux collectivités territoriales pour leur permettre de financer le nettoyage, les campagnes de sensibilisation à l’impact environnemental des mégots ou encore la distribution de cendriers de poche. Selon le ministère de la Transition écologique, 23,5 milliards de mégots sont jetés au sol ou dans la nature chaque année en France, contribuant à contaminer les océans.