17 août 2021

C’est leur avis

C’est aussi la faute des prédécesseurs de Joe Biden

Le président des États-Unis, Joe Biden, a déclaré hier soir qu’il défendait « fermement » sa décision de mener à bien le retrait des troupes américaines d’Afghanistan. Depuis la prise de Kaboul dimanche par les talibans, il est la cible de nombreuses critiques qui lui reprochent cette débâcle et le retrait chaotique du personnel américain et de ses collaborateurs. Paolo Garimberti, journaliste au quotidien italien La Repubblica, considère toutefois que les prédécesseurs de Joe Biden sont également fautifs [€].

« La responsabilité des erreurs de ces 20 dernières années incombe aussi en grande partie aux prédécesseurs de Biden. À George W. Bush qui, après avoir déclenché la guerre, a focalisé l’attention sur l’Irak sans stabiliser l’Afghanistan. À Barack Obama qui, après avoir annoncé son intention de retirer les troupes américaines, en a au contraire augmenté le nombre (avec la désapprobation de son vice-président Biden, déjà convaincu qu’il s’agissait d’une guerre perdue) sans déterminer une stratégie précise. À Donald Trump qui a signé en 2020 un accord de paix avec les talibans pour un retrait complet d’ici mai de cette année. Cet accord a notamment été critiqué par Biden, qui estimait qu’il laissait les talibans dans la meilleure position militaire qu’ils aient eue depuis 2001. » Paolo Garimberti