• AfghanistanDes manifestations ont eu lieu aujourd’hui dans plusieurs villes afghanes, dont Kaboul, contre la prise de pouvoir des talibans, des fondamentalistes islamistes. Elles ont été violemment réprimées. Le président des États-Unis, Joe Biden, s’est engagé hier soir sur la chaîne de télévision ABC à ce que les troupes américaines restent en Afghanistan jusqu’à ce que tous les ressortissants américains aient été évacués.

    Lire notre article d’hier sur l’accueil des Afghans dans les pays étrangers.
  • Burkina FasoUn deuil national de trois jours est en vigueur depuis aujourd’hui au Burkina Faso après l’attaque, hier dans le nord du pays, d’un convoi par des hommes armés, qui a fait 47 morts, dont 30 civils, et 30 blessés, selon le ministère burkinabé de la Communication. 58 assaillants ont été abattus, a-t-il précisé. Plusieurs attaques meurtrières ont eu lieu depuis le début du mois contre des troupes burkinabées engagées dans la lutte antidjihadiste, dans cette région située à la frontière avec le Mali et le Niger.

  • HaïtiLe séisme de magnitude 7,2 qui a frappé Haïti samedi a fait 2 189 morts et plus de 12 200 blessés, selon un nouveau bilan publié ce matin par la Protection civile haïtienne. 332 personnes sont toujours portées disparues. L’Union européenne a annoncé aujourd’hui qu’elle allait allouer une aide humanitaire de 3 millions d’euros pour répondre aux besoins immédiats des populations touchées.

    Lire notre article sur le séisme qui a touché Haïti.
  • IncendiesLa progression du feu dans le Var est ralentie mais « des risques de reprises perdurent », a annoncé ce midi la préfecture de ce département. L’incendie, qui s’est déclaré lundi, a fait deux morts. Plus de 1 100 pompiers sont toujours mobilisés sur le terrain, a précisé la préfecture.

  • Didier RaoultLe directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille, François Crémieux, a déclaré hier soir au journal Le Monde qu’il ne souhaitait pas que le microbiologiste Didier Raoult soit maintenu à son poste de directeur de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) de Marseille en septembre. Didier Raoult s’est fait connaître pour son opposition à la politique gouvernementale de lutte contre le Covid-19. François Crémieux a justifié sa décision par le fait que Didier Raoult perde ses fonctions de professeur des universités en raison de son âge (69 ans).

    Lire les explications du Parisien.