23 août 2021

C’est leur avis

Des entrées au Panthéon politiques

Emmanuel Macron a déclaré aujourd’hui que la chanteuse et résistante française d’origine américaine Joséphine Baker (1906-1975) entrerait le 30 novembre au Panthéon, à Paris, où sont enterrées 80 personnalités. Philippe Bour, rédacteur en chef adjoint du Républicain lorrain, estime que le président de la République utilise les entrées au Panthéon à des fins politiques.

« Emmanuel Macron fait du Panthéon un usage politique régulier. Chaque personnalité dont il accompagne l’entrée dans l’imposante nécropole laïque porte évidemment un message à une partie de la Nation. […] Joséphine Baker, en novembre prochain, cumulera les symboles : la Résistance aux nazis, l’intégration, l’antiracisme militant, le combat en faveur de l’enfance… […] La pétition lancée il y a deux ans pour soutenir la “candidature” de Joséphine Baker fournit l’occasion au président de la République de répondre aux déboulonneurs des statues de Colbert et des figures du colonialisme ou de l’esclavage. La chanteuse de “J’ai deux amours” est chargée de faire passer le message : la France n’est pas raciste, ses valeurs d’universalisme restent vivantes. » Philippe Bour