• Afghanistan« Nous vous poursuivrons et nous vous ferons payer », a déclaré aujourd’hui le président des États-Unis, Joe Biden, à l’intention des responsables de l’attentat commis hier près de l’aéroport de Kaboul, la capitale de l’Afghanistan, et revendiqué hier soir par le groupe djihadiste EIIL-K, une branche de l’organisation État islamique. L’explosion a provoqué la mort d’au moins 170 civils, selon des responsables de santé publique locaux, et de 13 soldats américains, selon le département américain de la Défense qui a précisé avoir fait état par erreur d’une deuxième explosion près d’un hôtel hier.

    Lire notre article d’hier sur cet attentat.
  • NigeriaPrès d’une centaine des 136 élèves qui avaient été kidnappés fin mai dans une école privée musulmane de l’ouest du Nigeria ont été libérés, ont annoncé aujourd’hui plusieurs proches des enfants à des médias locaux et internationaux. Plus de 1 000 écoliers ont été enlevés depuis décembre dans le pays par des groupes criminels qui exigent ensuite des rançons, estimait en juillet l’Institut des États-Unis pour la paix, un organisme fondé par le Congrès américain.

  • PrésidentielleL’ancien négociateur en chef de l’Union européenne pour le Brexit Michel Barnier, membre du parti Les Républicains, a annoncé hier soir sa candidature à l’élection présidentielle de 2022, sans préciser s’il participerait à une primaire de la droite. Hier, le député LR des Alpes-Maritimes Éric Ciotti s’est déclaré candidat à une primaire de la droite en vue de la désignation d’un candidat unique, tandis que le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a annoncé qu’il ne serait pas candidat.

    Consulter dans Ouest-France la liste des candidats déclarés à droite.
  • PrimaireLe premier secrétaire du Parti socialiste (PS), Olivier Faure, a déclaré ce matin sur France Inter que la primaire par laquelle sa formation désignerait son candidat pour l’élection présidentielle de 2022 serait une primaire interne. La décision reviendra ainsi aux 50 000 militants du PS, selon le chiffre donné par Olivier Faure.

  • GazLes tarifs réglementés du gaz naturel vendu par Engie augmenteront de 7,9 % TTC au 1er septembre 2021 par rapport à ceux appliqués depuis le 1er août, a annoncé aujourd’hui la Commission de régulation de l’énergie. « Cette hausse d’une ampleur inédite est observée dans tous les pays européens et asiatiques et s’explique par la reprise économique mondiale observée depuis plusieurs mois » ainsi que « par la forte augmentation des prix du gaz sur le marché mondial », explique cette autorité administrative indépendante.