30 août 2021

Tout s’explique

Covid-19 : le pass sanitaire étendu au milieu professionnel

Quels travailleurs sont concernés par le pass sanitaire ?

Le pass sanitaire est obligatoire depuis aujourd’hui pour les professionnels intervenant dans de nombreux établissements recevant du public [voir la liste], en vertu de la loi du 5 août étendant le pass sanitaire. Cette mesure concerne les lieux culturels, les bars et les restaurants, les transports de longue distance ainsi que certains centres commerciaux. Seuls les professionnels travaillant en dehors des horaires d’ouverture au public et ceux effectuant des interventions d’urgence sont exemptés. En cas d’absence de pass sanitaire, le salarié ne peut plus exercer son activité : il peut poser des jours de repos ou l’employeur peut suspendre son contrat de travail jusqu’à régularisation de la situation, explique le ministère du Travail sur son site. Au-delà de trois jours de suspension, l’employeur doit convoquer le salarié afin d’examiner les moyens de régularisation, dont le reclassement sur un poste non soumis au pass sanitaire.

Quel est l’impact économique de l’instauration du pass sanitaire ?

La ministre du Travail, Élisabeth Borne, a expliqué ce matin que le pass sanitaire pour les travailleurs visait à « maintenir ouverts l’ensemble des établissements qui avaient dû fermer lors des précédentes vagues ». Appliqué depuis le 21 juillet aux usagers des lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes et depuis le 9 août à plusieurs autres secteurs, dont la restauration, le pass sanitaire a eu un impact sur la fréquentation de ces sites cet été. La branche hôtellerie-café-restauration a enregistré une baisse d’activité de 20 % en moyenne au niveau national en juillet et en août par rapport à l’été 2019, selon une étude publiée vendredi par des organisations du secteur. Arnaud Bennet, président du Syndicat national des espaces de loisirs, d’attractions et culturels qui représente près de 500 entreprises, a expliqué aujourd’hui à B‌r‌i‌e‌f‌.‌m‌e que le secteur a été « globalement impacté » par le pass sanitaire, en particulier les plus petits sites qui enregistrent une baisse de fréquentation de l’ordre de 20 % à 50 % par rapport à l’été 2019.

Quels effets ont eus les mesures gouvernementales de maintien de l’activité ?

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a affirmé ce matin que l’activité économique tournait aujourd’hui à « 99 % de ses capacités d’avant-crise » et a annoncé ainsi la suppression au 30 septembre du fonds de solidarité mis en place pour les entreprises les plus affectées. Les aides versées aux entreprises depuis le début de la crise sanitaire s’élèvent à 80 milliards d’euros de subventions et 160 milliards d’euros de prêts, a détaillé Bruno Le Maire. Le nombre de défaillances d’entreprises a baissé de 38 % en 2020 par rapport à 2019 en raison des diverses mesures mises en place pour les entreprises, selon une étude de janvier du cabinet spécialisé Altares. Le nombre d’emplois salariés a baissé d’environ 0,9 % entre le dernier trimestre 2019 et le premier trimestre 2021, selon l’institut national de statistiques Insee.

POUR ALLER PLUS LOIN

La FAQ du ministère du Travail sur le pass sanitaire pour les travailleurs.