1er septembre 2021

Ça se chiffre

L’éolien et le solaire

La part de l’énergie solaire et de l’énergie éolienne a pour la première fois légèrement dépassé celle du nucléaire dans la production d’électricité d’une grande partie du monde au premier semestre 2021, selon une étude du centre de réflexion britannique Ember, spécialisé dans la transition vers des sources d’électricité sans carbone. Le solaire et l’éolien sont les sources d’énergie dont la part augmente le plus. Elles représentaient moins de 1 % de la production mondiale d’énergie en 2006 et dépassent désormais les 10 %, selon Ember. Au premier semestre 2021, la part de l’éolien est environ deux fois plus élevée que celle du solaire. Le redémarrage de l’économie mondiale au premier semestre 2021 après la crise liée au Covid-19 a également entraîné une augmentation du recours au charbon, en progression après plusieurs années de baisse. Les émissions de CO2 du secteur de l’électricité ont ainsi été supérieures de 5 % au premier semestre 2021 par rapport au premier semestre 2019, selon Ember.