2 septembre 2021

Tout s’explique

Emmanuel Macron annonce des moyens pour la police à Marseille

Qu’a annoncé Emmanuel Macron ?

En déplacement à Marseille pour trois jours, Emmanuel Macron a annoncé hier soir un renforcement des moyens des policiers de la deuxième ville de France en nombre d’habitants. La ville a été marquée cet été par plusieurs règlements de comptes liés au trafic de drogue. Le chef de l’État a promis un investissement de 150 millions d’euros, déjà budgété, pour la construction d’un hôtel de police, qui permettra de regrouper plusieurs services. Il a également déclaré qu’une amélioration du matériel était en cours, pour un montant de 8,5 millions d’euros. Il a précisé qu’un tiers du parc automobile des forces de police de Marseille serait renouvelé l’an prochain et que des caméras-piétons seraient achetées pour équiper les agents et leur permettre de filmer leurs interventions. Emmanuel Macron a promis que le renfort de 300 policiers déjà annoncé par le gouvernement en février serait terminé dès l’an prochain. Jean-Luc Mélenchon, député LFI des Bouches-du-Rhône, a estimé que les gouvernements successifs proposaient tous des plans pour Marseille et que « rien ne change ».

Quel est le niveau de la délinquance à Marseille ?

15 règlements de comptes ont eu lieu à Marseille depuis le début de l’année, selon la préfecture de police des Bouches-du-Rhône. « La ville de Marseille se caractérise par des règlements de comptes entre malfaiteurs plus nombreux que dans les autres agglomérations », notait le service de statistiques du ministère de l’Intérieur (SSMSI) dans son bilan de l’insécurité et de la délinquance en 2018 et 2019. La région Provence-Alpes-Côte d’Azur, dont fait partie Marseille, est la deuxième région de métropole pour le nombre d’homicides rapporté à la population, derrière la Corse, selon le même bilan pour l’année 2020. Elle en a enregistré 0,023 pour 1 000 habitants, contre 0,013 dans l’ensemble de la France métropolitaine. Le département des Bouches-du-Rhône, dont Marseille représente plus de 42 % de la population, selon l’institut national de statistiques Insee, a par ailleurs enregistré deux fois plus de vols violents sans arme pour 1 000 habitants que l’ensemble de la France métropolitaine entre 2018 et 2020, selon le SSMSI.

Comment la situation sociale de la ville se compare-t-elle aux principales villes françaises ?

Avec plus de 868 000 habitants, Marseille est la deuxième ville de France par la population, devant Lyon (près de 519 000) et Toulouse (près de 487 000). Elle affiche un taux de pauvreté supérieur à ces deux villes : 26 % contre respectivement 15 % et 20 %, selon l’Insee. Marseille est une ville inégalitaire : « Le revenu moyen des 10 % les plus riches y est 8,4 fois plus élevé que le revenu moyen des 10 % les plus pauvres (contre 7,3 pour Paris et 5,4 pour le Grand Lyon) », précisait l’Institut Montaigne, un cercle de réflexion, dans un rapport de 2020. L’habitat indigne est estimé à plus de 13 % du parc privé de la ville, soit cinq à 10 fois plus que dans les autres grandes villes françaises, selon un rapport publié par le ministère du Logement en 2015. Le patrimoine scolaire est « très dégradé », avec des signalements sur le bâti effectués dans plus de 12 % des écoles, notait en 2019 la Chambre régionale des comptes Provence-Alpes-Côte d’Azur, chargée du contrôle de la dépense publique.

POUR ALLER PLUS LOIN

Les précédents plans pour Marseille présentés par La Dépêche.

Un reportage de France 3 dans un quartier enclavé de Marseille.