7 septembre 2021

Ça alors

Lyft et Uber s’engagent pour le droit à l’avortement au Texas

Logan Green, le dirigeant de la compagnie américaine de transport avec chauffeur Lyft, a annoncé sur Twitter vendredi que son entreprise rembourserait tous les frais de justice des chauffeurs de l’entreprise s’ils sont poursuivis pour avoir conduit une femme vers une clinique pratiquant des avortements au Texas. Le dirigeant de l’entreprise concurrente Uber a suivi son exemple et annoncé une heure plus tard que sa compagnie ferait de même pour ses chauffeurs. La semaine dernière, une loi interdisant l’immense majorité des avortements dans cet État du sud des États-Unis est entrée en vigueur. Le texte proscrit l’avortement au-delà de six semaines de grossesse, y compris en cas de viol ou d’inceste, et permet à tout citoyen de porter plainte contre ceux qui auraient aidé des femmes à avorter passé ce délai. Lyft va également donner 1 million de dollars (842 000 euros) à Planned Parenthood, l’équivalent aux États-Unis du Planning familial, a ajouté Logan Green.