16 septembre 2021

C’est leur avis

Le leadership particulier d’Angela Merkel

Emmanuel Macron doit recevoir ce soir à l’Élysée la chancelière allemande, Angela Merkel. Des élections législatives sont prévues le 26 septembre en Allemagne, à l’issue desquelles sera désigné un successeur à la dirigeante, au pouvoir depuis 2005. Dans une tribune publiée ce matin dans Le Monde, le professeur de théorie politique Herfried Münkler résume le style de gouvernance d’Angela Merkel [€].

« Au total, la chancellerie de Merkel a traversé quatre grandes crises : la crise de l’euro, la crise des migrants, le Brexit et la pandémie. Face à ces défis, elle a développé un style de pouvoir bien à elle, qui ne repose pas sur des décisions hâtives, une action administrative déterminée et une posture volontariste, mais se caractérise par l’attente et la pondération, la connaissance et l’argumentation. Un style qui, quelquefois, a pu donner une impression d’indécision. Davantage que sur la capacité de l’État à imposer ses politiques, elle a misé sur la force de persuasion d’une bonne argumentation et elle a ainsi su rassembler la majorité derrière elle. » Herfried Münkler