• Harcèlement scolaireLe ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a appelé hier soir les collégiens à faire preuve de « bienveillance » à l’égard des élèves de sixième. Ceux-ci, pour la plupart nés en 2010, sont depuis la rentrée scolaire la cible d’un mouvement de cyberharcèlement surnommé « anti 2010 » qui a débuté sur le réseau social TikTok.

    Lire un article de Libération sur la réaction des associations à ce mouvement.
  • PolitiqueOlivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste depuis 2018, a été réélu hier soir à la tête du parti par ses adhérents, avec 73,6 % des voix face à son unique concurrente, Hélène Geoffroy, selon des résultats préliminaires transmis à l’AFP. Les résultats de ce vote doivent être ratifiés ce week-end lors du congrès du Parti socialiste. Député depuis 2012, Olivier Faure est l’actuel président du groupe socialiste, écologiste et républicain à l’Assemblée nationale.

  • SantéLe ministère de la Santé a annoncé hier soir plusieurs mesures pour les sages-femmes, dont une revalorisation salariale de 100 euros brut par mois, ont rapporté les syndicats de la profession. Les organisations jugent ces mesures insuffisantes. Elles réclament un statut spécial pour la profession, en dehors de la fonction publique hospitalière, et dénoncent l’épuisement des sages-femmes ainsi qu’un manque d’effectifs.

  • Covid-19L’Italie va imposer le pass sanitaire dans les entreprises publiques et privées à partir du 15 octobre, a annoncé le gouvernement hier soir. Les salariés qui ne respecteraient pas la mesure risquent une amende et une suspension sans salaire. Plus de 75 % des personnes âgées de plus de 12 ans sont complètement vaccinées à ce jour en Italie, selon les données du gouvernement.

  • GuinéeLa Cédéao, une organisation intergouvernementale ouest-africaine, a décidé hier soir d’imposer des sanctions financières aux militaires ayant réalisé un coup d’État en Guinée le 5 septembre. Elle a également appelé à l’organisation d’élections présidentielle et législatives dans un délai de six mois, ainsi qu’à la libération immédiate du président, Alpha Condé.

    Lire notre article sur le coup d’État en Guinée.
  • FMILa directrice générale du Fonds monétaire international, un organisme chargé de garantir la stabilité financière mondiale, Kristalina Georgieva, a démenti hier soir avoir fait adapter la méthodologie d’un rapport, fin 2017, pour avantager la Chine. Le cabinet d’avocats américain WilmerHale a publié mercredi une enquête selon laquelle Kristalina Georgieva, à l’époque directrice de la Banque mondiale, est intervenue pour faire modifier l’édition 2018 d’un rapport de cet organisme de financement du développement.