• Forces de l’ordreEmmanuel Macron a présenté mardi une série de mesures en clôture du Beauvau de la sécurité, une concertation nationale qui s’était tenue ces derniers mois avec des représentants et syndicats des forces de l’ordre. Le chef de l’État a annoncé la création d’une instance parlementaire de contrôle des forces de l’ordre, qui évaluera leur action, afin de « tendre à l’irréprochabilité ». Le président a également fixé comme objectif de « doubler sous 10 ans la présence de policiers et de gendarmes sur la voie publique » et de décharger les policiers des tâches administratives.

    Lire nos explications sur les annonces d’Emmanuel Macron.
  • VaccinationL’obligation de vaccination contre le Covid-19 est effective depuis mercredi pour les professionnels de santé et d’autres professions comme les sapeurs-pompiers et le personnel des Ehpad. Les 2,7 millions de personnes concernées doivent avoir reçu au moins une première dose de vaccin et ont jusqu’au 15 octobre pour se faire complètement vacciner. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a précisé jeudi que 3 000 personnes avaient été suspendues la veille, car elles « n’étaient pas rentrées dans un parcours de vaccination ».

    Lire notre dossier sur la vaccination obligatoire en France.
  • AustralieLe Premier ministre australien, Scott Morrison, a annoncé mercredi que son pays allait construire une flotte de sous-marins à propulsion nucléaire en collaboration avec les États-Unis et le Royaume-Uni. Les trois pays ont révélé le même jour le lancement d’Aukus, un partenariat militaire qui les lie dans la zone indo-pacifique. Scott Morrison a confirmé jeudi que cette décision mettait fin à la commande de 12 sous-marins à propulsion diesel-électrique auprès du groupe industriel français Naval Group (ex-DCNS). Signe de la « gravité exceptionnelle » de la situation, la France a décidé de rappeler ses ambassadeurs aux États-Unis et en Australie pour des consultations, a annoncé hier soir le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

    Lire notre article sur l’annulation de la commande australienne faite à la France.
  • TerrorismeAdnan Abou Walid Al-Sahraoui, le chef du groupe terroriste État islamique au Grand Sahara (EIGS), a été tué par l’armée française, a annoncé jeudi Emmanuel Macron. La ministre des Armées, Florence Parly, a précisé qu’il était à l’origine de la création de cette branche de Daech. « Nous estimons que l’EIGS est responsable de la mort de 2 000 à 3 000 civils depuis 2013 », dont une très grande majorité « de confession musulmane », a-t-elle ajouté.

    Lire notre dossier sur l’internationalisation du groupe État islamique.
  • Covid-19Le nombre de cas quotidiens de contamination au Covid-19 en France atteignait hier soir une moyenne de 7 750 sur les sept derniers jours, soit une diminution de 28 % par rapport à la semaine précédente, selon les chiffres du ministère de la Santé. Le nombre de personnes en réanimation a baissé depuis une semaine, passant de 2 150 à 1 900 hier soir. La situation épidémique « s’est considérablement améliorée », en partie grâce à la « vaccination massive » contre le Covid-19 et au pass sanitaire, a déclaré le ministre de la Santé, Olivier Véran, jeudi sur RTL.

    Consulter nos graphiques sur l’évolution de l’épidémie en France.