22 septembre 2021

Ça alors

Une peinture blanche pour remplacer la climatisation

La peinture la plus blanche du monde a été inscrite dans l’édition 2022 du Livre Guinness des records, publiée jeudi dernier. Son degré de blancheur, dû à la présence de sulfate de baryum, un composé chimique, lui permet, selon l’équipe de recherche de l’université américaine de Purdue qui l’a créée, de garder au frais des surfaces, comme des routes et des toits, ainsi que des bâtiments. D’après les calculs des chercheurs, qui ont publié en avril une étude dans une revue éditée par la Société américaine de chimie, une société savante, cette peinture réfléchit 98,1 % de la lumière du soleil, ce qui signifie que seulement 1,9 % de la chaleur est absorbée par la peinture. Des tests ont montré que sur une journée d’ensoleillement, la couche de peinture était 4,5 °C plus froide que la température ambiante. Les chercheurs estiment que cette peinture, appliquée sur des bâtiments, pourrait ainsi réduire les besoins en climatisation et lutter contre la chaleur urbaine. Les scientifiques cherchent à la commercialiser.