29 septembre 2021

Ça alors

Une rivière polluée par des drogues consommées lors d’un festival

Une très forte concentration de drogues illégales, comme de la MDMA et de la cocaïne, a été décelée dans une rivière située à proximité du festival de musique de Glastonbury, en Angleterre, ont expliqué hier des scientifiques britanniques à la chaîne de télévision Sky News. Ils sont les auteurs d’une étude publiée ce mois-ci dans la revue Environmental Research. Cette pollution est due à l’urine des festivaliers n’utilisant pas les toilettes, selon les chercheurs, qui ont mené leur étude avant, pendant et après l’édition 2019 du festival. Les drogues rejetées « n’ont pas le temps de se dégrader dans le sol avant de pénétrer dans le fragile écosystème d’eau douce », a expliqué l’un des chercheurs à Sky News. La forte concentration en MDMA relevée est suffisante pour « mettre en danger la vie aquatique », souligne l’étude, et le niveau de cocaïne décelé par les scientifiques est susceptible de perturber le cycle de vie de l’anguille européenne, une espèce protégée.