• Assurance chômageUn nouveau mode de calcul de l’allocation chômage, institué par une réforme de l’assurance chômage, est entré en vigueur aujourd’hui. Il prend en compte les jours travaillés et les jours non travaillés sur une période plus longue (24 mois contre 12 mois auparavant). Environ un tiers des allocataires bénéficieront d’« une allocation journalière plus faible (de 17 % en moyenne) qu’avec les règles en vigueur jusqu’alors », estimait une étude parue en avril de l’Unédic, chargée de la gestion de l’assurance chômage.

    Lire le détail de la réforme de l’assurance chômage sur le site Vie-publique‌.‌fr.
  • AbstentionL’Assemblée nationale a lancé aujourd’hui une consultation citoyenne en ligne pour mieux connaître les motivations des abstentionnistes. Fin juin, une mission d’information parlementaire a été créée afin d’identifier les raisons de l’abstention après un taux record enregistré aux élections départementales et régionales de juin. Les résultats de la consultation, ouverte pendant un mois, permettront à la mission d’information de formuler des propositions « pour améliorer la participation électorale ».

    Accéder à la consultation en ligne sur le site de l’Assemblée nationale.
  • Royaume-UniLes ressortissants de l’Union européenne et de la Suisse doivent depuis aujourd’hui présenter un passeport pour voyager au Royaume-Uni lors des contrôles aux frontières, la carte d’identité nationale n’étant plus acceptée, en application d’une mesure prise dans le cadre du Brexit. Le ministère britannique de l’Intérieur a affirmé aujourd’hui que les cartes d’identité européennes étaient « facilement utilisées par des personnes qui tentent d’entrer illégalement dans le pays ».

    Lire nos conseils du mois de janvier pour voyager au Royaume-Uni.
  • ÉthiopieLe ministère français des Affaires étrangères a condamné aujourd’hui l’expulsion de sept travailleurs de l’ONU en Éthiopie et a appelé à « un accès humanitaire complet pour répondre aux besoins des populations ». Le gouvernement éthiopien a décidé hier de les expulser « pour s’être ingérés dans les affaires intérieures du pays ». L’ONU a dénoncé début septembre un « blocus de facto de l’aide humanitaire » dans la région du Tigré, en proie à un conflit depuis près d’un an entre l’armée et des forces rebelles.

    Lire notre article du mois de juin sur le conflit en Éthiopie.