11 octobre 2021

Tout s’explique

Tensions entre la France et le Royaume-Uni sur la question migratoire

Que reproche la France au Royaume-Uni ?

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a appelé samedi le gouvernement britannique à « tenir sa promesse » sur des engagements financiers pris dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine entre la France et le Royaume-Uni. Fin juillet, le gouvernement britannique s’est engagé à payer 62,7 millions d’euros en 2021-2022 pour financer un renforcement des actions de la France depuis ses côtes, afin de faire face à la hausse des traversées de migrants vers l’Angleterre. Gérald Darmanin a affirmé samedi que « pas un penny » n’avait été versé, alors que des dépenses ont été engagées. Son homologue britannique, Priti Patel, avait menacé début septembre de ne pas payer cette somme face à l’inaction selon elle de la France pour endiguer les traversées illégales, avaient rapporté des médias britanniques. Le secrétaire d’État britannique à la Sécurité a affirmé ce matin sur la BBC qu’il s’agissait d’un « processus administratif » qui devrait être réglé selon lui « dans les semaines à venir ».

Comment est organisée la lutte contre l’immigration clandestine entre les deux pays ?

Entré en vigueur en 2004, le traité du Touquet conclu entre la France et le Royaume-Uni régit la coopération entre les deux pays contre l’immigration clandestine. Ce texte a mis en place des bureaux de contrôle communs dans les ports de la Manche et de la mer du Nord, renforçant de facto les contrôles depuis la France. Plusieurs accords bilatéraux ont suivi le traité du Touquet, le Royaume-Uni augmentant sa contribution financière en échange d’un renforcement des contrôles au départ de la France. Ces accords ont conduit à « délocaliser les contrôles frontaliers britanniques dans les zones portuaires et ferroviaires françaises » et ont fait « de la France le “bras policier” de la politique migratoire britannique », avait dénoncé la Commission nationale consultative des droits de l’homme, une autorité administrative indépendante française, dans un rapport en 2015. Gérald Darmanin s’est prononcé samedi pour un traité entre l’Union européenne et le Royaume-Uni sur les questions migratoires.

Combien de migrants traversent cette frontière chaque année ?

Le nombre de migrants ayant traversé ou tenté de traverser la Manche ou la mer du Nord a fortement augmenté ces dernières années. Il est passé de 164 personnes en 2016 à 9 551 personnes en 2020, selon un bilan de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord publié en février. En 2020, 8 500 d’entre elles sont effectivement arrivées au Royaume-Uni depuis la France, selon un rapport du ministère britannique de l’Intérieur publié en mars. Entre le 1er janvier et le 31 août 2021, 15 400 personnes ont été impliquées dans des traversées ou des tentatives de traversées depuis la France, selon la préfecture maritime. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a déclaré samedi que sur les trois derniers mois 65 % des embarcations clandestines qui tentaient la traversée avaient été interpellées.

POUR ALLER PLUS LOIN

Notre panorama sur l’immigration en Europe.