11 octobre 2021

Ça peut servir

Ne pas se retenir d’éternuer

Le retour de l’automne et de maladies de saison vous donnera peut-être l’envie d’éternuer. À ce moment-là, ne vous retenez surtout pas et ne pincez pas votre nez en gardant la bouche fermée, conseille le vice-président du Syndicat national des médecins spécialisés en ORL (Snorl), Jean-Michel Klein, dans Ouest-France. Éternuer est « un réflexe naturel » du corps humain, souligne-t-il. Retenir ses éternuements peut entraîner des dommages comme un œdème oculaire, une perforation du tympan, des maux de tête, des saignements de nez, voire des complications plus graves. « Le risque principal d’un éternuement est l’infection », rappelle Jean-Michel Klein. L’éternuement peut propager des microbes sur un à six mètres à la vitesse de 50 km/h, selon le ministère de la Santé. Alors éternuez sans retenue, mais faites-le dans le pli du coude ou dans un mouchoir afin de limiter le risque de transmission.