14 octobre 2021

C’est leur avis

Choisir entre la start-up nation et le CAC 40

Emmanuel Macron a présenté mardi le plan « France 2030 » consistant à investir 30 milliards d’euros en cinq ans pour faire émerger les « champions technologiques » de demain et permettre au pays de retrouver son indépendance industrielle. Dans La Tribune, le directeur de la rédaction, Philippe Mabille, estime que le succès de ce plan dépendra de la capacité du chef de l’État à fixer des priorités sans chercher à ménager les grands groupes [€].

« Pour réussir son plan “France 2030”, Macron devra empêcher de nuire les “fossoyeurs de l’innovation” que sont parfois à l’insu de leur plein gré les grands groupes, inquiets d’être “disruptés” par un nouvel entrant plus agile. La start-up nation ou le CAC 40, il va falloir choisir où flécher l’argent. Un des objectifs sous-entendus de ce plan est bien d’engendrer le CAC 40 du futur en faisant naître des “décacornes” françaises (valorisées des dizaines de milliards d’euros). Le deuxième écueil pour mieux investir l’argent public est d’éviter de saupoudrer les fonds dans trop d’initiatives. Emmanuel Macron a fait des progrès en ne fixant que 10 priorités là où Arnaud Montebourg avait proposé 34 plans industriels. Mais là encore, on peut légitimement se demander si la France a les moyens d’être un leader partout. » Philippe Mabille