15 octobre 2021

Tout s’explique

Fin de la gratuité des tests « de confort » du Covid-19

À qui va s’appliquer la fin de la gratuité des tests ?

À partir d’aujourd’hui, tous les adultes non vaccinés et ne disposant pas d’une ordonnance devront payer, entre 22 et 45 euros, pour les tests de dépistage du Covid-19. Cette mesure avait été annoncée le 12 juillet par Emmanuel Macron. Le président souhaitait « encourager la vaccination » et arrêter de « payer des tests de confort à outrance aux frais des contribuables ». Jusqu’ici, tous les tests étaient remboursés par l’Assurance maladie. Celle-ci continuera de rembourser ceux « réalisés dans un but de dépistage » pour toutes les personnes vaccinées, symptomatiques, cas contact, présentant une prescription médicale ou mineures, ainsi que pour tous les habitants de Guadeloupe, Guyane, Martinique et Mayotte. Depuis mars 2020, plus de 150 millions de tests ont été effectués en France, selon le ministère de la Santé. Près de 86 % des 12 ans et plus sont complètement vaccinés, selon Santé publique France, un organisme public dépendant du ministère de la Santé.

Où en est la vaccination du personnel soignant ?

Les salariés des hôpitaux, cliniques ou maisons de retraite, ainsi que les soignants libéraux, aides à domicile, pompiers et ambulanciers doivent également attester à partir d’aujourd’hui avoir reçu deux doses d’un vaccin contre le Covid-19. Ils risquent sinon une suspension de leur contrat de travail sans rémunération. Le ministère de la Santé a estimé hier auprès de l’AFP que cette nouvelle mesure n’entraînerait « pas de risque majeur sur la continuité des soins », mais il a reconnu que « certaines tensions en matière d’effectifs hospitaliers peuvent survenir localement ». Selon un rapport de Santé publique France publié fin septembre, 86 % des professionnels exerçant en établissements de santé avaient reçu deux doses du vaccin. D’après le point épidémiologique publié hier par l’organisme, ce chiffre grimpe à 95 % pour les professionnels de santé libéraux.

D’autres pays ont-ils aussi mis fin à la gratuité des tests ?

La France n’est pas le seul pays européen à avoir mis fin à la gratuité des tests de dépistage du Covid-19 pour les personnes non vaccinées. Beaucoup d’entre eux l’ont déjà fait : c’est le cas de l’Allemagne et de la Suisse depuis lundi, ainsi que de la Grèce depuis mi-septembre. En Allemagne, la chancelière Angela Merkel avait déclaré lors de l’annonce de la fin de la gratuité espérer qu’avec cette mesure, « les taux de vaccination augmentent de nouveau nettement ». Les tests de dépistage restent gratuits dans des pays comme l’Autriche, le Danemark et l’Irlande.

POUR ALLER PLUS LOIN

Le rapport de Santé publique France sur la couverture vaccinale du personnel soignant [PDF].