19 octobre 2021

Tout s’explique

Grève des accompagnants d’élèves en situation de handicap

Que réclament les AESH ?

Les syndicats d’accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH), des personnes chargées d’assister en classe les enfants handicapés, ont lancé un appel à faire grève aujourd’hui en France. Ils dénoncent les conditions de travail et réclament une revalorisation salariale. Le gouvernement avait annoncé en juin une enveloppe de 40 à 60 millions d’euros à partir de 2022 pour augmenter leurs salaires. Les syndicats d’AESH réclament également le statut de fonctionnaire. Tous les accompagnants sont aujourd’hui des agents contractuels de la fonction publique. Leur contrat, d’une durée de trois ans, est renouvelable une fois, avec la possibilité d’obtenir à terme un contrat à durée indéterminée. À la rentrée 2021, 125 000 AESH accompagnaient 400 000 enfants en situation de handicap scolarisés en milieu ordinaire, dans un établissement non spécialisé de l’Éducation nationale, d’après Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées.

Que sont les PIAL ?

Le ministère de l’Éducation nationale a lancé les pôles inclusifs d’accompagnement localisés (PIAL) en 2018, un dispositif généralisé à tout le territoire depuis la rentrée 2021. Ce système d’organisation, dénoncé par les syndicats qui en réclament la suppression, vise à mutualiser l’accompagnement en affectant les AESH non plus à un élève mais à un territoire, dans la limite de 20 kilomètres autour de leur domicile. L’accompagnant peut alors exercer auprès de plusieurs élèves en situation de handicap ou suivre un élève individuellement s’il a un besoin soutenu, a expliqué Sophie Cluzel fin août au journal 20 Minutes. Les AESH peuvent aussi être affectés à plusieurs établissements. Via ce dispositif, le gouvernement affirme viser un meilleur accompagnement des élèves, mais les syndicats estiment que ce système est destiné à réduire les coûts. Selon eux, les PIAL risquent de précariser les AESH et de pénaliser les élèves en situation de handicap, en réduisant leur temps d’accompagnement.

Comment a évolué le nombre d’élèves en situation de handicap à l’école ?

En cette rentrée 2021, plus de 400 000 enfants en situation de handicap sont scolarisés en milieu ordinaire, contre 321 500 en 2017, selon le secrétariat d’État chargé des Personnes handicapées. Ce chiffre est en constante hausse depuis l’entrée en vigueur de la loi de 2005, qui prévoit que l’Éducation nationale scolarise tous les enfants en situation de handicap dans l’école la plus proche de leur domicile ou assure, le cas échéant, leur scolarisation dans des établissements adaptés. Au total, en 2019, 87 % de ces élèves en situation de handicap étaient scolarisés à temps plein, selon le secrétariat d’État chargé des Personnes handicapées. Pour les encadrer, le gouvernement a créé 8 000 postes d’AESH supplémentaires au cours de l’année 2020. Le nombre d’AESH a augmenté de 35 % entre 2017 et 2021, passant de 93 000 à 125 500.

POUR ALLER PLUS LOIN

Un reportage de France 3 auprès d’une AESH en classe.