20 octobre 2021

Tout s’explique

TotalEnergies accusé d’avoir caché l’impact climatique de ses activités

De quoi TotalEnergies est-il accusé ?

Le groupe TotalEnergies (anciennement Total) a eu connaissance dès 1971 des effets de la production pétrolière sur le réchauffement climatique et s’est « engagé dans un déni manifeste » des travaux scientifiques, selon une étude publiée aujourd’hui par la revue Global Environmental Change. Les auteurs de l’étude sont deux historiens et un sociologue qui ont eu accès aux archives de l’entreprise et se sont entretenus avec d’anciens dirigeants de la compagnie pétrolière. Ils écrivent que Total, ainsi que son concurrent Elf, racheté en 2000, ont activement contesté les travaux scientifiques sur le réchauffement climatique lié aux énergies fossiles entre la fin des années 1980 et le début des années 1990. TotalEnergies a répondu aujourd’hui qu’il était « faux de soutenir que le risque climatique aurait été tu par Total ou Elf dans les années 1970 ou depuis » et avoir engagé depuis 2015 « une profonde transformation de ses activités avec l’ambition d’être un acteur majeur de la transition énergétique ».

Quelles autres entreprises pétrolières ont été visées par des critiques similaires ?

Plusieurs grandes entreprises pétrolières, comme BP, Chevron, ExxonMobil et Shell, ont été accusées d’avoir minimisé le rôle des énergies fossiles dans le réchauffement climatique. En 2015, l’Union of Concerned Scientists, une ONG rassemblant des scientifiques s’intéressant aux questions de société, a publié un rapport montrant à travers plusieurs documents qu’elles connaissaient au moins depuis les années 1980 l’impact climatique de leurs activités ou encore qu’ExxonMobil avait financé les travaux d’un chercheur se focalisant sur les causes non humaines du réchauffement terrestre. Le procureur général de l’État américain du Massachusetts a lancé en octobre 2019 des poursuites contre ExxonMobil pour avoir « systématiquement et intentionnellement trompé » les consommateurs et les investisseurs à propos du changement climatique. D’autres poursuites sont en cours aux États-Unis contre les compagnies pétrolières pour dissimulation de leur impact sur le climat.

Quelle est l’empreinte environnementale de TotalEnergies ?

Le groupe TotalEnergies affiche un objectif de neutralité carbone d’ici 2050 pour sa production, c’est-à-dire l’équilibre entre les émissions de CO2 et leur élimination de l’atmosphère. En 2019, Total affirmait avoir diminué ses émissions de gaz à effet de serre de 25 % depuis 2010. Entre 2015 et 2019, la part des produits pétroliers dans les ventes de Total est passée de 66 % à 55 %. Selon un rapport du CDP, une ONG qui recense les données sur l’impact environnemental des entreprises, publié en 2017, Total est la 19e entreprise la plus émettrice de gaz à effet de serre au niveau mondial, en comptant la consommation de ses produits. Plus globalement, le secteur de l’énergie était à l’origine de 47 % des émissions de CO2 dans le monde en 2018, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), une organisation regroupant 30 pays parmi les plus industrialisés du monde.

POUR ALLER PLUS LOIN

L’étude [en anglais] publiée par Global Environmental Change.

Un résumé de l’étude sur le site de France Inter.

Notre panorama sur la transition énergétique.