21 octobre 2021

C’est leur avis

Offrir des perspectives positives à la Chine

Dans le New York Times, la diplomate Susan Thornton, qui a travaillé pendant 30 ans pour le département d’État américain, l’équivalent du ministère des Affaires étrangères, estime que les États-Unis doivent changer leur façon d’interagir avec la Chine [€].

« Les responsables américains parlent souvent d’exercer une “pression croissante” sur la Chine, mais les sanctions et les droits de douane n’ont pas eu d’effet sur la politique chinoise. Ce qui a fait bouger les choses, c’est la perspective d’une relation plus stable et constructive avec les États-Unis – elle est le moteur probable derrière l’accord commercial intérimaire obtenu par M. Trump. […] La Maison-Blanche forme des alliances pour dissuader et contenir le développement militaire de la Chine et publie fréquemment des critiques des décisions chinoises. Donc, à moins que quelque chose ne change et que des incitations positives apparaissent, je ne m’attends pas à ce que la Chine modifie son comportement. » Susan Thornton