21 octobre 2021

Ça peut servir

Glaner des fruits et légumes

Si vous souhaitez vous nourrir tout en faisant des économies, le glanage a l’avantage de ne pas coûter un centime. Cette pratique, autorisée depuis un édit royal de 1554, consiste à ramasser des fruits et légumes dans des champs après l’enlèvement de la récolte. Le glanage est toléré s’il est pratiqué de jour et sans outil. Il est interdit de prélever des fruits et légumes cultivés quand ils ne sont pas détachés du sol et de récupérer ce qui reste sur des arbres fruitiers ou des ceps de vigne pouvant constituer une deuxième récolte. Si des arrêtés municipaux peuvent proscrire le glanage localement, il est de manière générale interdit sur des terrains clôturés, précisait le ministère de l’Agriculture en 2017. Ce dernier conseillait de « se rapprocher au préalable du propriétaire du terrain » pour vérifier que la récolte est bien achevée et éviter tout conflit.