25 octobre 2021

C’est leur avis

Les sondages, un danger pour la démocratie

Le quotidien régional Ouest-France a annoncé samedi qu’il ne réaliserait plus aucun sondage sur l’élection présidentielle de 2022. Dans un éditorial, le rédacteur en chef, François-Xavier Lefranc, estime que le recours systématique aux sondages empêche d’avoir des débats d’idées et qu’il est dangereux pour la démocratie.

« Le temps passé à commenter les sondages détourne les personnalités politiques et les médias de l’essentiel : la rencontre avec les citoyens, l’échange approfondi, le débat d’idées, l’écoute de ce que vivent les gens au quotidien. […] L’obsession sondagière empêche les uns et les autres d’écouter la diversité du pays, de ses habitants, de ses territoires. Elle nous berce d’illusions et nous aveugle. Elle nous fait prendre des vessies pour des lanternes. La démocratie est fragile. Sans doute avons-nous trop tendance à penser qu’elle est un acquis indéboulonnable, que même fatiguée, elle est solide et résiste au temps. La multiplication des discours populistes, haineux et extrémistes devrait pourtant nous tenir éveillés. Ce n’est pas la consultation de “panels représentatifs” qui redonnera de la vigueur à la démocratie, c’est l’écoute et la consultation de chacune et chacun. » François-Xavier Lefranc