• Covid-19Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé aujourd’hui que la France avait commandé 50 000 doses d’un médicament du laboratoire américain Merck contre le Covid-19. Ce traitement oral appelé « molnupiravir » permet de réduire d’environ 50 % les risques d’hospitalisation ou de décès, selon les résultats intermédiaires de l’essai clinique. L’Agence européenne des médicaments, chargée de l’évaluation des médicaments dans l’UE, a lancé hier un examen de ce traitement.

  • ChasseLe Conseil d’État, la plus haute juridiction administrative en France, a suspendu en urgence hier soir huit arrêtés pris par le gouvernement mi-octobre autorisant des chasses d’oiseaux traditionnelles. « Il existe un doute sérieux quant à leur légalité » vis-à-vis du droit européen, explique le Conseil d’État, ajoutant qu’il statuera définitivement dans les prochains mois. En août, le Conseil d’État a annulé des autorisations similaires en raison de leur non-conformité au droit européen.

  • Présidentielle 2022La candidate du Rassemblement national à l’élection présidentielle de 2022, Marine Le Pen, a déclaré aujourd’hui que, si elle était élue présidente, elle apporterait le soutien de la France à la Hongrie « pour réorienter une Union européenne dont la brutalité idéologique attente à l’idée même de souveraineté ». Elle a été reçue aujourd’hui par le Premier ministre hongrois, Viktor Orban. La Hongrie fait régulièrement l’objet de critiques de la part de l’UE quant au respect de l’État de droit.

    Lire notre dossier de juillet sur les relations entre la Hongrie et l’UE.
  • CriméeLa cour d’appel d’Amsterdam, aux Pays-Bas, a ordonné aujourd’hui la restitution à l’État ukrainien d’une collection de trésors archéologiques de Crimée prêtés à un musée d’Amsterdam avant le rattachement de la péninsule ukrainienne à la Russie en 2014. Alors que l’État ukrainien et les musées de Crimée demandaient tous deux la restitution des objets, la justice néerlandaise a considéré qu’ils faisaient « partie du patrimoine culturel de l’État ukrainien ».

    Lire notre dossier d’avril sur le conflit ukrainien.
  • « Dark web »Europol, l’agence européenne de police criminelle, a annoncé aujourd’hui l’arrestation de 150 personnes dans le cadre d’une opération impliquant neuf pays, dont les États-Unis, l’Allemagne et la France. Elles sont suspectées d’être impliquées dans des « dizaines de milliers de ventes de marchandises illicites » sur le « dark web », ou web clandestin, a précisé Europol. Plus de 26,7 millions d’euros et 234 kilos de drogues ont été saisis au cours de l’opération.