27 octobre 2021

Tout s’explique

La Chine s’oppose à la participation de Taïwan à l’ONU

Qu’a déclaré la Chine ?

Le Bureau des affaires de Taïwan, une agence gouvernementale chinoise, a affirmé ce matin que Taïwan n’avait « pas le droit d’adhérer aux Nations Unies », estimant que l’archipel faisait « partie de la Chine » et que la représentation de la Chine à l’ONU incluait aussi celle de Taïwan. Il rejette ainsi l’appel formulé hier par Antony Blinken, le secrétaire d’État américain, l’équivalent du ministre des Affaires étrangères, aux États membres de l’ONU à soutenir « la participation significative » de Taïwan au système des Nations Unies. Antony Blinken a justifié cet appel par « la réussite démocratique » de l’archipel et sa place « essentielle » dans l’économie mondiale. Ce territoire, qui n’a jamais déclaré son indépendance, entretient des relations diplomatiques officielles avec 15 pays, essentiellement des micro-États d’Amérique latine et d’Océanie. Taïwan a présenté à plusieurs reprises une demande d’adhésion à l’ONU, à laquelle la Chine a systématiquement mis son veto.

Quel est le statut de Taïwan ?

Taïwan est un archipel de 23 millions d’habitants situé près des côtes chinoises. En 1949, à l’issue de la guerre civile chinoise, le régime vaincu de la République de Chine s’exile à Taïwan, tandis que Mao Zedong proclame la République populaire de Chine. La République de Chine, membre de l’ONU depuis 1945, y perd son siège en 1971 au profit de la République populaire de Chine. Depuis 1979, le gouvernement chinois défend le principe d’une « Chine unique », selon lequel Taïwan fait partie du pays. Le président chinois, Xi Jinping, a déclaré le 9 octobre vouloir une « réunification » pacifique avec l’archipel. Début octobre, une dizaine d’avions de combat chinois se sont approchés du territoire de Taïwan en quelques jours, selon le ministère taïwanais de la Défense. La présidente de Taïwan, Tsai Ing-Wen, a affirmé lors d’un discours le 10 octobre son « engagement à résister à l’annexion ou à toute atteinte » à la souveraineté de Taïwan.

Quelles relations entretiennent Taïwan et les États-Unis ?

Les États-Unis ne reconnaissent pas officiellement la République de Chine (nom officiel de Taïwan), mais entretiennent des relations importantes avec elle, en particulier sur le plan militaire. Le « Taiwan Relations Act », adopté par le Congrès américain en 1979, promeut les relations commerciales et culturelles entre les deux entités et consacre l’engagement des États-Unis à fournir à Taïwan des armes défensives. L’exécutif américain a annoncé en août avoir validé une nouvelle vente d’équipements militaires, de 750 millions de dollars, à Taïwan, qui doit encore être approuvée via une loi. Jeudi dernier, le président des États-Unis, Joe Biden, a affirmé sur CNN que les États-Unis s’étaient « engagés » à défendre Taïwan en cas d’attaque de la Chine.

POUR ALLER PLUS LOIN

Notre dossier de mai 2020 sur la place de Taïwan dans le monde.