27 octobre 2021

Ça se chiffre

La hausse des concentrations de gaz à effet de serre

La concentration des gaz à effet de serre, qui retiennent la chaleur dans l’atmosphère, a continué d’augmenter en 2020 dans le monde pour atteindre un niveau record, selon un bulletin de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), une agence de l’ONU, publié lundi. « Le ralentissement de l’économie imposé par le Covid-19 n’a pas eu d’incidence perceptible sur le niveau et la progression des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, malgré un recul temporaire des nouvelles émissions », explique l’OMM. En 2020, le dioxyde de carbone (CO2), le gaz à effet de serre le plus émis par les activités humaines, avait une concentration dans l’air, qui est mesurée en partie par million (ppm), de 413,2 ppm, contre 379,1 ppm 15 ans plus tôt. La quantité de CO2 dans l’atmosphère en 2020 a progressé de 49 % par rapport à son niveau de 1750, pendant l’ère préindustrielle.